Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Convoi de drogue intercepté à Châteauroux : deux hommes condamnés à trois et cinq ans de prison

vendredi 12 octobre 2018 à 17:57 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

Deux hommes de région parisienne ont été jugés coupables de transport de drogue ce vendredi au tribunal correctionnel de Châteauroux. Leur convoi avait été intercepté par la douane, dans l'Indre, en septembre 2017.

Dans l'utilitaire, le cannabis était sous forme de plaquettes de résine (illustration)
Dans l'utilitaire, le cannabis était sous forme de plaquettes de résine (illustration) © Maxppp - Vincent Isore

Châteauroux, France

Deux hommes originaires de région parisienne comparaissaient ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel de Châteauroux pour acquisition, importation, détention et transport de drogue, des faits passibles de vingt ans de prison. A l'origine de cette affaire : l'interception, en septembre 2017, d'un utilitaire bourré de caches dans lesquelles était dissimulée une importante quantité de cannabis : près de cent kilos de résine. La découverte a été faite par la douane. 

Une mission à 15.000 euros

Le premier prévenu dans cette affaire, c'est le conducteur de ce véhicule. Agé de 34 ans, il travaille comme chauffeur VTC à Paris, mais aussi comme videur, au noir, dans des boîtes de nuit du quartier des Champs-Elysées. C'est là qu'on lui aurait proposé, en échange de 15.000 euros, d'aller chercher de la drogue à Malaga, dans le sud de l'Espagne. C'est sur le chemin du retour qu'il a été interpellé. 

Le rôle du second prévenu est moins clair. Ami du premier, il se trouvait lui aussi à Malaga en septembre 2017. Etait-ce pour rendre visite à une petite amie comme il l'affirme devant le tribunal ? Ou bien conduisait-il la 208 qui a ouvert la voie à l'utilitaire ? (on la voit sur les vidéos et les radars du parcours, passant à chaque fois dix minutes avant le véhicule transportant la drogue) Il n'a pas été interpellé au volant, mais son ADN a été retrouvé à bord des deux véhicules. Ses relevés téléphoniques témoignent également de nombreux échanges avec le prévenu numéro 1. Malgré ses dénégations, il écope d'une peine de trois ans de prison. 

Qui était le commanditaire ? 

L'homme arrêté au volant de l'utilitaire transportant le cannabis, lui, est condamné à cinq ans ferme, une peine bien inférieure à celle requise par la procureure qui réclamait dix ans. Une question reste en suspens : qui était le commanditaire ? Interrogé là-dessus par le président du tribunal, le prévenu numéro un a préféré garder le silence, expliquant qu'il y avait un risque de représailles pour sa famille