Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un ancien militaire s'immole par le feu devant le tribunal de Quimper

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Ce lundi après-midi vers 14h30, un homme s'est immolé par le feu devant le palais de justice de Quimper (Finistère). Il s'agit d'un ancien militaire d'une cinquantaine d'années qui avait déjà fait parler de lui en 2019, en se retranchant à son domicile.

L'homme s'est immolé dans la cour du tribunal de Quimper.
L'homme s'est immolé dans la cour du tribunal de Quimper. © Radio France - Adeline Divoux

Vers 14h30, un homme s'est immolé par le feu dans la cour du palais de justice de Quimper, à l'aide de liquide inflammable. On ne connaît pas les motivations de cet homme. Le quinquagénaire n'était pas convoqué à une audience, mais il a une affaire de divorce en cours au tribunal. Une enquête est en cours, confiée au commissariat de Quimper. 

Les secours sont arrivés sur place vers 14h45. Gravement brûlée au visage et aux membres, la victime a rapidement été transportée vers le centre hospitalier de Nantes. Une opération de déminage de son véhicule a été menée plus tard dans la journée, entraînant un blocage de la circulation autour du palais de justice. 

Un ancien militaire déjà connu des forces de l'ordre.

Ce lundi soir, une opération de levée de doute a été effectuée par un service de déminage, au domicile de cet homme à Plomodiern, conjointement avec la gendarmerie.

Il s'agit d'un homme d'une cinquantaine d'années, un ancien militaire, qui s'était retranché à son domicile en juin 2019 avec sa femme et son enfant. Il s'était rendu aux forces de l'ordre après plusieurs heures de négociation. Il avait été placé en garde à vue après sa reddition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess