Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cop 21 / Etat d'urgence : les manifestations interdites autour du Bourget et sur les Champs-Elysées jusqu'au 13 décembre

mardi 1 décembre 2015 à 14:13 Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris

Dans le cadre de l'état d'urgence, la préfecture de police de Paris a pris deux arrêtés pour interdire toutes les manifestations sur la voie publique jusqu'au 13 décembre prochain, soit après la fin de la Cop 21, autour de l'aérodrome du Bourget et à Paris, dans le secteur Champs-Elysées-Concorde.

La manifestation a dégénéré place de la République ce dimanche
La manifestation a dégénéré place de la République ce dimanche © Maxppp

Île-de-France, France

L'interdiction de manifester est prolongée en Ile-de-France, jusqu'au 13 décembre prochain, au moins dans deux zones : autour du Bourget, en Seine-Saint-Denis, et à Paris, dans le secteur " des Champs-Elysées, du Grand Palais et de la Concorde", indique ce mardi la préfecture de police de Paris, et ce en raison de la tenue de la Conférence Climat et des événements liés à la Cop 21 organisés sur l'avenue parisienne. 

Manifestations interdites au Bourget mais aussi à Drancy ou La Courneuve

Après les attentats du 13 novembre, l'état d'urgence a été prononcé en France pour trois mois et les manifestations interdites partout en Ile-de-France jusqu'au 30 novembre. Prolongation donc jusqu'au 13 décembre au Bourget, où se déroule depuis lundi la Cop 21, et dans les communes avoisinantes : La Courneuve, Dugny, Drancy, Le Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, et Bonneuil-en-France, dans le Val d'Oise. A Paris, une manifestation contre le "greenwashing" était prévue ce vendredi, au Grand Palais : elle est donc interdite par la préfecture comme toute autre manifestation programmée sur la voie publique dans le secteur des Champs-Elysées ou de la Concorde. 

D'autres manifestations pourront être interdites ponctuellement

Quant à la tenue d'autres manifestations, ailleurs en Ile-de-France, la préfecture précise que "d'autres arrêtés d'interdiction pourront être pris ponctuellement afin de garantir, en fonction des nécessités et des circonstances, l'ordre public et la sécurité des personnes". Rappelons que dans le cadre de l'état d'urgence, le non respect de l'interdiction de manifester est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison et d'une amende de 7.500 euros.

Arrêté d'interdiction de manifester pour le secteur des Champs-Elysées - Radio France
Arrêté d'interdiction de manifester pour le secteur des Champs-Elysées © Radio France
Arrêté d'interdiction de manifester pour le secteur du Bourget - Radio France
Arrêté d'interdiction de manifester pour le secteur du Bourget © Radio France