Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Coq décapité avec les dents : le jeune pilotari condamné à 80 heures de travail d'intérêt général

L'Hazpandar Bixente Larralde a été condamné ce vendredi à 80 heures de travail d'intérêt général pour acte de cruauté envers un animal. En août, la fondation Brigitte Bardot avait diffusé une vidéo où on voyait le jeune joueur de pelote décapiter un coq avec les dents lors d'une fête communale.

Bixente Larralde a été condamné à 80 heures de travail d'intérêt général
Bixente Larralde a été condamné à 80 heures de travail d'intérêt général © Radio France - Paul Nicolaï

Bayonne, France

Le jugement a été rendu ce vendredi 25 octobre au tribunal correctionnel de Bayonne. Le pilotari Bixente Larralde a été condamné à 80 heures de travail d'intérêt général pour avoir en juin dernier décapité un coq avec les dents à Hasparren, au sud de Bayonne. Une vidéo avait alors fait le tour des réseaux sociaux.

Il était poursuivi pour acte de cruauté envers un animal. Il comparaissait devant le tribunal de Bayonne dans le cadre d'une reconnaissance de culpabilité.

Quatre associations de défense des animaux se sont constitués partie civile dans cette affaire.  Pour l'avocat de la fondation Brigitte Bardot, maître Alain Larrea "ce sont là des actes qui ne sont pas tolérables, les sportifs même de haut niveau, ne sont pas au dessus de la loi". Même tonalité pour l'avocate de la SPA, maître Agnès Hauciarce-Rey "l'animal est à protéger comme l'être humain".  Au total, les parties civiles réclament 8600 euros de dommages intérêts. La décision civile sera rendue le 8 novembre prochain.

Bixente Larralde a été victime de la tyrannie du déferlement médiatique, selon son avocat maître Kiet Nguyen

L'avocat rappelle que son client a reçu des lettres anonymes, des petits cercueils dans sa boite aux lettres, et même sa famille a été menacée. "Le générique de fin doit tomber sur cette dernière séance", a-t-il conclu.

Daniel Raposo : Représentant de la Fondation Bardot dans les Pyrénées - Atlantiques - Radio France
Daniel Raposo : Représentant de la Fondation Bardot dans les Pyrénées - Atlantiques © Radio France - Paul Nicolaï

Harcèlement et menaces de mort

En août dernier, une vidéo avait été diffusée par la fondation de défense des animaux Brigitte Bardot. Les images montraient le jeune homme, au terme d'une soirée bien arrosée aux fêtes d'Hasparren, arracher la tête d'un coq. S'en était suivie une campagne de harcèlement du jeune homme, menacé de mort. Un homonyme de l'auteur des faits, résident dans les Landes, avait même dû déménager.

Compte rendu d'audience par Paul Nicolaï

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu