Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 16 libérations anticipées à la prison de Valence cette semaine

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Pour lutter contre la propagation du coronavirus dans les prisons, la ministre de la Justice veut faire baisser le nombre de détenus, en procédant notamment à des libérations anticipées. A la prison de Valence, 16 personnes ont été remises en liberté cette semaine.

illustration prison de Valence
illustration prison de Valence © Radio France - Victor Vasseur

Pour lutter contre la propagation du virus dans le milieu clos des prisons, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a pris toute une série de mesures de protection sanitaire. Les parloirs ont été suspendus et les contacts entre détenus sont réduits. A Valence, 700 masques chirurgicaux ont été livrés ce samedi pour protéger le personnel pénitentiaire

Désengorger la prison de Valence

Ces précautions ne suffisent pas face au Covid-19, un virus qui risque de se propager très rapidement en prison, notamment compte tenu de la promiscuité entre détenus, des conditions d'hygiène et de la surpopulation carcérale. A Valence, 509 personnes sont incarcérées alors que la prison ne compte que 344 places. 

La ministre de la Justice a donc décidé de faire baisser le nombre de détenus, en procédant notamment à des libérations anticipées. A Valence, 16 personnes en fin de peine ont été remises en liberté cette semaine, dont 11 sur la seule journée de vendredi. C'est du "jamais vu", selon Sylvain Royere, secrétaire local UFAP-UNSA Justice. Une cinquantaine d'autres détenus devraient bénéficier d'une libération anticipée, dès la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu