Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 16 libérations anticipées à la prison de Valence cette semaine

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Pour lutter contre la propagation du coronavirus dans les prisons, la ministre de la Justice veut faire baisser le nombre de détenus, en procédant notamment à des libérations anticipées. A la prison de Valence, 16 personnes ont été remises en liberté cette semaine.

illustration prison de Valence
illustration prison de Valence © Radio France - Victor Vasseur

Pour lutter contre la propagation du virus dans le milieu clos des prisons, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a pris toute une série de mesures de protection sanitaire. Les parloirs ont été suspendus et les contacts entre détenus sont réduits. A Valence, 700 masques chirurgicaux ont été livrés ce samedi pour protéger le personnel pénitentiaire

Désengorger la prison de Valence

Ces précautions ne suffisent pas face au Covid-19, un virus qui risque de se propager très rapidement en prison, notamment compte tenu de la promiscuité entre détenus, des conditions d'hygiène et de la surpopulation carcérale. A Valence, 509 personnes sont incarcérées alors que la prison ne compte que 344 places. 

La ministre de la Justice a donc décidé de faire baisser le nombre de détenus, en procédant notamment à des libérations anticipées. A Valence, 16 personnes en fin de peine ont été remises en liberté cette semaine, dont 11 sur la seule journée de vendredi. C'est du "jamais vu", selon Sylvain Royere, secrétaire local UFAP-UNSA Justice. Une cinquantaine d'autres détenus devraient bénéficier d'une libération anticipée, dès la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess