Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le bassin de Lacq poursuit son activité, à quelques exceptions près

-
Par , France Bleu Béarn

Alors que l'activité économique tourne au ralenti dans de nombreux secteurs en France, pas question d'arrêter toutes les usines. La grande majorité des entreprises du bassin de Lacq poursuivent leurs activités.

7000 personnes travaillent sur le bassin de Lacq
7000 personnes travaillent sur le bassin de Lacq © Radio France - Mathias Kern

Emmanuel Macron l'a rappelé il y a quelques jours : le Président exhorte les entreprises et les salariés à poursuivre leurs activités, quand ils le peuvent. Message reçu 5 sur 5 sur le bassin de Lacq, et ses 7.000 emplois sur les plateformes classées SEVESO de Lacq et de Mourenx.

Sur la vingtaine d'industriels, trois seulement ont réduit leurs activités. L'usine Toray, par exemple, qui produit des fibres de carbone, a indiqué mercredi dernier, qu'elle avait stoppé sa production.

Ne viennent sur site que les personnes strictement indispensables

A quelques exceptions près, donc, les salariés du bassin de Lacq continuent de travailler, sur site ou en télétravail. Pour Philippe Canin, le président de l'association des industriels des plateformes de Lacq et Mourenx, dans certains domaines, "c'est important de poursuivre l'activité". Le bassin de Lacq fournit par exemple "les molécules ou les équipements pour la santé, pour la sécurité alimentaire. On approvisionne aussi les infrastructures en énergie.

Cependant, des mesures spécifiques ont été prises, par exemple avec les transports : "On a défini un questionnaire à l'accueil sur site des chauffeurs de poids-lourds, pour s'assurer que toutes les conditions sont réunies pour qu'ils puissent rentrer sur notre site." Par ailleurs, dès que c'est possible, les salariés sont invités à faire du télétravail. "Ne viennent sur site que les personnes strictement indispensables".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu