Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus au Pays basque : la justice confinée mais pas bloquée

-
Par , France Bleu Pays Basque

Si le Palais de Justice de Bayonne est fermé au public, en raison de l’épidémie de coronavirus, l’activité judiciaire se poursuit pour les affaires urgentes.

Jérôme Bourrier Procureur de la République de Bayonne
Jérôme Bourrier Procureur de la République de Bayonne © Radio France - Paul Nicolaï

La justice ne déroge pas à la règle et tourne aussi au ralenti. Constat dressé au Palais de Justice de Bayonne, fermé au public mais où les dossiers urgents et sensibles sont traités par des des magistrats et des fonctionnaires mobilisés en dépit du confinement imposé par l’épidémie de coronavirus. 

Le Procureur de la République Jérôme Bourrier s'efforcer d'assurer l'essentiel avec les moyens du bord : "La juridiction à mis en place un plan de continuation d’activité, avec une rotation d'effectifs de 15 à 20 magistrats et fonctionnaires qui travaillent quotidiennement au Palais de Justice, avec un maintient des activités urgentes. C'est à dire, les audiences de comparutions immédiates, le contentieux de la détention, le placement des mineurs et certains référés civils".

Jérôme Bourrier : " la juridiction a mis en place un plan de continuation d’activité"

Dans le même temps le barreau de Bayonne mobilise une trentaine d'avocats pour la permanence pénale, afin d’intervenir notamment lors des gardes a vue, de jours comme de nuit. Le bâtonnier Teddy Vermote insiste : "Ce qui est indispensable c'est toujours la mission de l'avocat, c'est à dire la défense des libertés individuelles".

Teddy Vermote : "Une trentaine d'avocats restent mobilisés"

Précisons que le Centre de Rétention Administrative d'Hendaye, utilisé pour retenir les étrangers auxquels l'administration ne reconnaît pas le droit de séjourner sur le territoire français, est fermé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu