Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : audience en référé pour demander la réouverture des fontaines et des sanisettes à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Cinq associations qui travaillent avec les plus démunis à Toulouse demandent - via la justice - à la ville et à la préfecture de permettre à tous l'accès à l'eau et l'hygiène. Elles parlent d'atteinte à la dignité humaine.

Une audience en référé aujourd'hui à Toulouse.
Une audience en référé aujourd'hui à Toulouse. © Maxppp - .

C'est le coup de gueule de Médecins du Monde, la Cimade, le Secours catholique, Utopia 56 et la Fondation Abbé Pierre. Cinq associations toulousaines qui seront devant la justice ce mercredi  Des associations qui veulent des actions très concrètes pour les Toulousains les plus démunis. 

"Atteinte à la dignité humaine faute d’accès à l’eau" 

Elles demandent au juge des référés d’enjoindre la Préfecture, la Mairie de Toulouse et la Métropole de rouvrir toutes les bornes fontaines de la métropole toulousaine. Elles veulent aussi la réouverture de toutes les sanisettes publiques avec la mise à disposition de savons ou de désinfectants. Elles estiment qu'il y  a une "atteinte à la dignité humaine et aux libertés fondamentales des personnes précaires faute d’accès à l’eau et à l’hygiène". 

Des risques pour la population de Toulouse en général 

Ces associations demandent aussi des actions rapides dans ce qu’elles appellent des bidonvilles avec l’installation de point d’eau et de sanitaires.  "Les réponses apportées par l’Etat ou la Métropole se font au compte-goutte, au forceps même." explique le Docteur Philippe Gabrié, délégué de Médecins du Monde Midi-Pyrénées. Il ajoute que cette situation fait peser un "risque, en termes de santé publique" sur les plus démunis mais aussi "pour la population générale".  

"Pour que nous soyons entendus, seule la voie judiciaire semble aujourd’hui la solution." disent les associtions. Un collectif d’avocats a donc décidé d’apporter son aide aux associations et d’attaquer les autorités devant le Tribunal administratif de Toulouse à travers une procédure de Référé Liberté. "Un référé liberté permet au juge des référés, lorsque la carence des autorités publiques expose des personnes à un traitement inhumain ou dégradant de prescrire toutes les mesures de nature à faire cesser la situation résultant de cette carence." précise Maitre Brel, avocat membre du collectif. 

L’audience est prévue au tribunal administratif de Toulouse ce mercredi 29 avril 2020 à 14h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess