Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus: condamné à six mois de prison ferme pour avoir craché sur des gendarmes dans le Tarn

-
Par , France Bleu Occitanie

Un habitant de Graulhet, dans le Tarn, a été condamné à 6 mois de prison ferme pour avoir craché sur des gendarmes. C'était au début du confinement. L'homme était ivre et disait vouloir contaminer les forces de l'ordre.

Gendarmerie, photo d'illustration
Gendarmerie, photo d'illustration © Radio France -

Un homme qui avait craché sur des gendarmes le mois dernier, les menaçant de leur transmettre le Coronavirus, a été condamné ce lundi à Castres à 12 mois de prison dont 6 mois avec sursis. Les faits s'étaient produits le 24 mars, à Graulhet, ville tarnaise située entre Albi et Toulouse. Ivre, l'homme avait craché sur les gendarmes lors de son interpellation, affirmant vouloir les contaminer.

Des gendarmes qui ont eu peur pour eux et leur famille  

Le prévenu, âgé de 26 ans, était jugé notamment pour violences contre personnes dépositaires de l'autorité publique. Il a comparu en visioconférence depuis la maison d'arrêt.  Les gendarmes ont indiqué lors de l'audience qu'ils avaient eu peur pour eux et les membres de leur familles et qu'ils avaient été mis en quarantaine. Leur angoisse a empiré, ont-ils dit quand l'un d'eux est tombé malade

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet et tenu également compte de l'impact produit sur les gendarmes en leur accordant des dommages et intérêts  de 800 et 1.000 euros.  L'homme devra aussi  s'acquitter d'une amende de 135 euros pour non respect des règles de confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess