Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : infirmières agressées à Marseille, deux personnes placées en garde à vue

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Selon nos informations, deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, ce dimanche. Elles sont soupçonnées d'avoir agressé deux infirmières à Plan de Cuques, ce week-end.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - ©Éric Lalmand

Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, ce dimanche, selon nos informations. Elles sont soupçonnées d'avoir agressé ce samedi deux infirmières libérales à Plan de Cuques, dans l'Est de Marseille. Un acte commis  alors que les soignants sont en première ligne dans cette période de pandémie de coronavirus. Selon le parquet de Marseille, ces agressions n’auraient pas de lien avec la profession des victimes. Il s'agirait d'un "car-jacking", concrètement : un vol de voitures avec violences sur conducteur. 

L'une de ces victimes a été hospitalisée, notamment pour une blessure à la tête, toujours selon nos informations. L'autre a réussi à s'échapper. "Ça a commencé quand je suis arrivée à hauteur d'un rond-point. Il y avait deux voitures arrêtées en plein milieu. J'ai continué ma route, mais elles m'ont prise en chasse", témoigne la soignante, sous le choc. 

Florence raconte qu'un des deux véhicules l'a doublée. "C'était une Golf. Elle s'est arrêtée au niveau du collège Olympes de Gouges. Un homme est sorti et m'a mise en joue avec une arme à feu."

Je me suis dit : c'est lui ou moi... Alors, j'ai forcé le passage et il s'est écarté, Florence, infirmière libérale de Plan-de-Cuques. 

Les infirmières libérales, cibles d'agressions

Florence parvient donc à semer son agresseur et se réfugie chez l'un de ses patients installé dans le quartier de La Montade. C'est de là qu'elle prévient la police

Après quoi, vers 7 heures, elle se rend à son cabinet où elle retrouve son associée qui a elle aussi été agressée. "Elle a eu moins de chance que moi, elle a été hospitalisée. Elle a eu des points de suture à la tête", souffle Florence. 

Les agresseurs l'ont fait sortir de la voiture, ils lui ont volé ses affaires... Et ils lui ont donné deux coups de crosses derrière la tête avant de prendre la fuite, Florence, infirmière libérale de Plan-de-Cuques.

Florence l'assure : les agressions sont de plus en plus nombreuses envers les infirmières libérales. "Nous sommes plus vulnérables. Nous avons tout notre matériel dans nos véhicules. J'ai une collègue qui m'a dit qu'on lui avait volé ses masques stockés dans sa voiture."

Soigner la peur au ventre

C'est encore plus vrai depuis son agression. Florence travaille la peur au ventre. "Pour ce dimanche, je vais demander à mon mari de m'accompagner lors de ma tournée. Il n'en a pas le droit avec le confinement, mais j'ai très peur que cela se reproduise."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu