Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moselle : "Ce n'est pas dans les écoles que le coronavirus se développe", 0,3% de taux de positivité des tests

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En Moselle, la situation est tendue dans les hôpitaux mais les résultats des tests Covid pratiqués dans les écoles démontrent que le taux de positivité est de moins de 0,3%, précise le Préfet de la Moselle.

Hugo, 9 ans et demi, effectue son premier test salivaire à l'école élémentaire de Pournoy-la-Grasse, en Moselle
Hugo, 9 ans et demi, effectue son premier test salivaire à l'école élémentaire de Pournoy-la-Grasse, en Moselle © Radio France - magali fichter

Faut-il fermer les écoles comme le réclament de plus en plus de voix dans le milieu médical face à la 3e vague du coronavirus et la saturation des hôpitaux ? Les hôpitaux mosellans sont très proches de la saturation, 93% des lits de réanimation sont occupés, soit 117 patients Covid, c'est au-dessus des chiffres de novembre dernier. Malgré tout, "ce n'est pas dans les écoles que la maladie se développe", explique le préfet Laurent Touvet, lors d'un point presse ce mardi sur la situation sanitaire.

Seulement 1,5% des classes fermées en Moselle

Les tests salivaires et antigéniques pratiqués dans les écoles de Moselle ces dernières semaines - près de 12.000 tests déjà - sont quasiment tous négatifs. Le taux de positivité est inférieur à 0,3%, et seulement 1,5% des classes tout niveau confondu sont fermées dans le département, précise le Préfet. 

Le variant sud-africain cède du terrain

50% des opérations non urgentes sont déprogrammées en Moselle. Concernant le variant sud-africain - on était le département où il était le plus présent en France -  il cède du terrain au variant britannique. Le variant sud-africain est passé en quelques semaines de 60 à 37% des cas, le britannique est à 48% désormais en Moselle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess