Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Moselle : certains centres aérés resteront fermés pendant les vacances

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

En Moselle, certains enfants ne pourront pas aller au centre aéré pendant les vacances. Plusieurs communes, comme Saint-Avold, L'Hôpital, Folschviller ou Valmont ont décidé de les fermer, par crainte de coronavirus.

A Thionville, la mairie a fait le choix de garder les centres aérés ouverts. (photo d'illustration)
A Thionville, la mairie a fait le choix de garder les centres aérés ouverts. (photo d'illustration) © Maxppp - Stéphanie Para

Une mauvaise nouvelle pour les parents alors que les vacances scolaires commencent en Moselle : certains centres aérés ne vont pas ouvrir leurs portes dans le département. Par crainte du coronavirus, certains maires préfèrent ne pas prendre de risques : c'est le cas des maires de Saint-Avold, Valmont ou encore L'Hôpital. 

Le maire de Folschviller, Didier Zimny a lui choisi une solution intermédiaire : il ferme les portes du centre à tous les enfants sauf à ceux des soignants. "C'était pour limiter la casse : c'est de notre responsabilité en tant qu'élus. Nous, notre rôle, c'est la sécurité des personnes. On sait que les variants touchent les gamins, donc imaginez s'ils sont positifs et qu'ils contaminent les grands-parents?", interroge-t-il. Le maire se dit conscient des conséquences "lourdes" de cette décision, mais "la santé des personnes est dans la balance".

Dans sa commune, les enfants de soignants, environ une quinzaine seront accueillis, dans des conditions sanitaires strictes pour soulager leurs parents "qui sont en première ligne". Toutefois, explique-t-il, pour les autres enfants, ils pourront à la maison faire des activités en distanciel, via des vidéos par exemple proposées par les animateurs du centre. "Notre idée, c'est de proposer un service minimum."

A Thionville, une réunion a eu lieu jeudi soir, et la mairie a fait le choix de garder les centres aérés ouverts, dans le respect du protocole sanitaire.

L'inquiétude des parents 

A Saint-Avold, les parents sont très embêtés par cette situation. Comme Marie, une maman de trois enfants, qui ne sait toujours pas comment elle va faire garder ses enfants. "A qui je vais demander ? A ma mère ? Elle n'a plus vingt ans, elle a 60 ans passés alors devoir lui infliger des enfants en bas âge, avec le coronavirus, oui j'ai peur." Pour Laurent, pas le choix, c'est sa femme qui va devoir garder sa fille. Il pense faire un roulement. "Si on n'a pas assez de jours de congés, on va être obligés de prendre des RTT."

Ils vont tourner en rond dans la maison ou devant la télévision (Julie, maman de trois enfants

Julie, elle, s'inquiète plus pour le bien-être de ses petits bouts de chou. "Le centre aéré, ce n'est pas simplement pour les garder, c'est aussi pour les occuper. Avec le couvre-feu à 18h, les parcs en tout genre étant fermés, il n'y a pas de café pour sortir aller boire un chocolat chaud. Donc s'il n'y a pas de centre aéré, ils vont tourner en rond dans la maison ou devant la télé." Et le dernier mot revient à Sofia : la petite fille se dit "déçue parce qu'elle aime bien le centre aéré". Bonne nouvelle cependant, elle va aller chez ses grands-parents. "Je vais pouvoir jouer à ce que je veux", conclut-elle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess