Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Coronavirus : enquête judiciaire ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran

-
Par , France Bleu

Une information judiciaire visant Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn a été ouverte ce mardi, au sujet de leur gestion de la crise sanitaire. L'enquête est confiée à la Cour de justice de la République.

Edouard Philippe et Olivier Véran en mai dernier lors de la crise sanitaire.
Edouard Philippe et Olivier Véran en mai dernier lors de la crise sanitaire. © Maxppp - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Le procureur général de la Cour de cassation a annoncé ce mardi l'ouverture d'une information judiciaire sur la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus. Confiée à la Cour de justice de la République qui est la seule instance habilitée à juger des membres du gouvernement, cette enquête vise l'ex Premier ministre Edouard Philippe, l'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, et son successeur, Olivier Véran. 

"Conformément à la décision rendue par la commission des requêtes vendredi 3 juillet dernier, cette information judiciaire est ouverte du chef d'abstention de combattre un sinistre", a indiqué la Cour de cassation.

Neuf plaintes jugées recevables

Cette enquête fait suite aux 90 plaintes reçues par la Cour de justice de la République, des plaintes déposées pour remettre en cause la prise en charge de la pandémie par les membres du gouvernement. Au final, neuf plaintes ont été jugées recevables.

Dans un communiqué paru vendredi, Edouard Philippe a dit "prendre acte" de l'annonce de l'ouverture de cette information judiciaire. L'ancien chef du gouvernement, actuel maire du Havre, a affirmé qu'il apporterait à la commission "toutes les réponses et informations nécessaires à la compréhension de son action et celle de son gouvernement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess