Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus et confinement : un Perpignanais verbalisé onze fois en treize jours

-
Par , France Bleu Roussillon

Un jeune homme de 19 ans a été placé en garde à vue pour avoir violé à de multiples reprises les obligations liées au confinement et au couvre-feu. Il sera jugé par le tribunal correctionnel de Perpignan le 2 juin prochain.

Un contrôle à Perpignan
Un contrôle à Perpignan © Maxppp - Frédéric Vénnarecci

Le confinement, visiblement, lui s'en moque totalement. Un jeune homme de 19 ans a été interpellé et placé en garde à vue ce mardi 7 avril au soir, par les enquêteurs du service départemental de nuit du commissariat de police de Perpignan, pour avoir violé à de multiples reprises les obligations liées au confinement et au couvre-feu. 

Il refuse de s'arrêter lors d'un contrôle des gendarmes

Les policiers de la BAC ont verbalisé le mis en cause cinq fois en une semaine à peine, dans différents quartiers de Perpignan. Après plusieurs recoupements, les enquêteurs se sont aperçus que le jeune homme avait également été contrôlé par les policiers municipaux de Perpignan et par les militaires de la gendarmerie dans les communes du Boulou, de Villeneuve-la-Rivière et de Pollestres. 

Dans cette dernière ville, le conducteur s’était même rendu coupable d’un refus d’obtempérer aux sommations de s’arrêter. C’est donc un total de 11 contraventions qui ont été dressées à son encontre entre le 25 mars et le 6 avril 2020. 

Jugé le 2 juin à Perpignan

Entendu, ce Perpignanais, résident du quartier Saint Martin et défavorablement connu des services de police, a reconnu ne pas se conformer au confinement sans jamais avancer la moindre raison valable. L'homme sera jugé devant le tribunal correctionnel de Perpignan le 2 juin 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu