Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'École Nationale de Police de Nîmes fermée une semaine

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

En raison d'un foyer épidémique de covid-19, l'école de Police de Nîmes ferme pour huit jours, et doit être intégralement désinfectée.

Police Nîmes (illustration)
Police Nîmes (illustration) © Radio France - Sylvie Duchesne

Comme France Bleu Gard Lozère l'avait révélé ce mardi, un foyer épidémique de Covid-19 s’est déclaré à l’École Nationale de Police de Nîmes (ENP).  La préfecture du Gard précise que cela remonte à quinze jours., et que "malgré des mesures importantes de dépistage, de gestes barrières et d’isolement", soixante-cinq cas ont été recensés à ce jour au sein de l’école.

1.300 élèves

Une campagne massive de dépistage par test antigénique est lancée ce vendredi après-midi. Elle concerne autant les élèves que les permanents. Mais l'établissement rassemble pas moins de 1.330 élèves et 400 permanents et salariés du privé. Les tests vont se poursuivre samedi, ce qui va retarder les départs de nombreux élèves très certainement.

Dans le cas où les tests antigéniques se révéleraient négatifs, les élèves seraient autorisés à retourner à leur domicile afin de s’isoler, explique la Préfecture (communiqué). Un nouveau test par RT PCR sera réalisé sept jours après ou dès l’apparition de symptômes avec préconisation d’une consultation médicale. Le retour à l’Ecole nationale de Police serait conditionné à la production d’un test négatif.

Selon des témoignages recueillis ce vendredi par France Bleu Gard Lozère, un cas de variant anglais aurait été détecté. Cela reste à confirmer. Des élèves nous ont également précisé que la campagne de test qui aurait du démarrer en fin de matinée ce vendredi n'aurait finalement débuté qu'en milieu d’après-midi, les bloquant à l'intérieur de l'établissement

"Dans l’hypothèse où les tests se révéleraient positifs, les élèves resteraient confinés à l’ENP et ils seraient soumis à un test du type RPCR à compter du lundi 1er février avec un séquençage pour déterminer la présence d’un variant de Covid-19." Préfecture du Gard (communiqué)

Les équipes d’encadrement de l’ENP- renforcées par les sapeurs-pompiers et la Croix Rouge- et le personnel de l’ARS sont sur place. Afin d’éviter tout risque de propagation du virus, l'école sera fermée pour huit jours et entièrement désinfectée durant cette période. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess