Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'hôpital de Mont-de-Marsan déclenche le plan blanc

-
Par , France Bleu Gascogne

Pour faire face à l’épidémie de coronavirus, l’hôpital Layné s’organise. Il a déclenché lundi le plan blanc. Toutes les interventions non urgentes sont reportées, les consultations externes sont annulées et les visites sont désormais interdites.

Les visites sont désormais interdites
Les visites sont désormais interdites - G.Voinot / CH Mont de Marsan

Toutes les interventions chirurgicales et les opérations non urgentes sont annulées, ainsi que les consultations externes. Si vous aviez pris un RDV chez un gynéco ou un ophtalmo de l’hôpital par exemple, votre consultation est annulée.
Le service d'hospitalisation ambulatoire et l’hôpital de jour ferment carrément jusqu’à nouvel ordre.
Seules les urgences médicales et chirurgicales sont assurées. Si vous vous cassez la jambe, vous pourrez bien évidemment être opéré… Sont assurés également les traitements pour les malades atteints d’un cancer, comme les chimiothérapies ou les radiothérapies.

Visites interdites

L’établissement avait déjà, depuis la semaine dernière, limité les visites à une seule visite par malade et par jour. Cette fois, la mesure est radicale : désormais, les visites sont purement et simplement interdites. Vous ne pouvez plus vous rendre au chevet de vos proches hospitalisés. Il y aura quand même des exception possibles dans des cas bien précis : un enfant hospitalisé en pédiatrie, par exemple, pourra quand même voir ses parents, une femme qui vient d’accoucher pourra avoir auprès d’elle le papa de son bébé et les patients en fin de vie pourront être veillés par leurs proches. A condition évidemment que ceux-ci ne présentent aucun signe de maladie.

Mobiliser les soignants à la retraite et les étudiants infirmiers

Ce plan blanc doit permettre à l’hôpital Layné de s’organiser et de mobiliser entièrement ses moyens humains pour faire face à l’afflux potentiel de patients atteints du coronavirus et présentant une forme grave de la maladie. Ce plan blanc permettra aussi de mobiliser les soignants qui sont à la retraite depuis moins de 4 ans, ainsi que les étudiant infirmiers et aides-soignants.

L’hôpital de Dax, quant à lui, n’a pas encore déclenché son plan blanc, mais pourrait le faire dans les jours qui viennent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess