Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : l'activité continue à décroître de manière "certaine" au CHU de Toulouse

Par

L'activité liée au Covid-19 continue à décroître de manière certaine au CHU de Toulouse. Le circuit de contamination reste lui difficile à comprendre.

Le CHU de Toulouse Le CHU de Toulouse
Le CHU de Toulouse © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

L'ex Midi-Pyrénées reste épargnée par l'épidémie de coronavirus. Ce vendredi, lors de son point presse hebdomadaire, le CHU de Toulouse a confirmé que l'activité liée au Covid-19 continue à décroître de façon "certaine".

Publicité
Logo France Bleu

Toujours moins de personnes hospitalisées

A ce jour, 71 personnes sont hospitalisées au CHU de Toulouse (dont 20 en réanimation) pour le coronavirus. Elles étaient 113 il y a une semaine. Depuis le début de l'épidémie, 354 patients sont sortis de l'hôpital,  26 sont décédés au CHU  (dont 9 en réanimation).

"Cette décroissance ne signifie pas qu'il y a pas de nouveaux cas", a précisé Marc Penaud le directeur du CHU. Les 2/3 des patients placés en réanimation sont en surpoids.

Mais un circuit de contamination difficile à comprendre

" On a pas mal de difficultés à savoir d'où vient la contamination", a précisé Vincent Bounes le directeur du SAMU 31. Les nouveaux patients Covid de l'hôpital "respectent globalement le confinement, donc on a du mal à comprendre le circuit de contamination", dit Vincent Bounes.

" Il y a toujours des failles dans les gestes barrières" - Pr Pierre Delobel

Cette donnée ne doit que renforcer l'application des gestes barrières explique le Pr Pierre Delobel, le chef du service MIT (Maladies infectieuses et tropicales) au CHU de Toulouse. _"Toute l'importance dans le déconfinement sera de maintenir les gestes barrières pour que ce R0, (taux de reproduction du virus) s'il remonte ne remonte pas beaucoup",_dit-il.

Ne pas trop compter sur la météo estivale

L'augmentation des températures va-t-elle détruire naturellement le virus ? Prudence répond le Professeur Delobel. _"La majorité des virus saisonniers respiratoires ont effectivement par définition un caractère de saisonnalité hivernale, ça veut pas dire que c'est le cas pour tous (...) on ne sait pas comment va se comporter ce virus, il y a actuellement une croissance des cas à Singapour où il fait plus de 30 degrés, il faut être prudents",_dit-il.

" Il y a actuellement une croissance des cas à Singapour où il fait plus de 30 degrés" - Pr Pierre Delobel 

Cet infime espoir ne doit en aucun cas relâcher l'application des gestes barrières insiste le Professeur Delobel.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu