Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le cri d'alarme d'un médecin généraliste de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Jérome Marty, généraliste à Fronton et président de l'UFML (Union Française pour une Médecine Libre) regrette "amèrement" que le confinement total du pays ne soit pas mis en place par le gouvernement pour lutter contre le coronavirus.

Cabinet médical (illustration)
Cabinet médical (illustration) © Radio France - FBO

Un cri du coeur et d'alarme ce matin sur France Bleu Occitanie. Jérome Marty, généraliste à Fronton et président de l'UFML (Union Française pour une Médecine Libre), regrette que le Conseil d'Etat ait débouté les syndicats de médecins qui réclamaient le confinement total du pays pour lutter activement contre le coronavirus.

"On lutte contre un feu dans une forêt sèche et chaque personne qui ne respecte pas les règles sort avec une allumette allumée à la main" - Jérôme Marty

La semaine dernière, le ministre de l’Économie et des Finances a rappelé que certains secteurs devaient poursuivre leur activité pour faire tourner l’économie française. Conseil relayé au niveau local par le Préfet et la présidente de la Région Occitanie Carole Delga, de quoi faire bondir Jérôme Marty : " Ils ne se rendent pas compte du risque qu'ils nous font prendre à tous (..) c'est impossible de dire aux gens continuez à travailler alors qu'on sait que ce sont les 20-35 ans qui sont les plus contaminants".

" Soit on tient une ligne, on la maintient on va jusqu'au bout, soit on joue petits bras et là on perd du temps " - Jérôme Marty

Jérôme Marty rappelle que les médecins généralistes manquent toujours cruellement de masques :  " Tous mes confrères de terrain manquent de tout (..) à tel point qu'avec une entreprise toulousaine on est en train de fournir des masques qui ressemblent à ce qu'on met quand on passe le Rotofil, vous savez avec des écrans, on bidouille des choses".

REACTION - Jérôme Marty, généraliste à Fronton

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu