Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les cercueils stockés dans un deuxième centre en Île-de-France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Face aux nombres de décès du Covid-19 toujours très importants en Île-de-France, les autorités réquisitionnent un nouveau lieu pour stocker les cercueils. C'est Wissous, dans l'Essonne qui a été choisi.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Alexis Sciard

L'Île-de-France reste toujours la région la plus touchée par l'épidémie de coronavirus. Le Covid-19 fait encore de nombreuses victimes et "face à la tension qui persiste sur la chaîne funéraire", le préfet de police et le préfet de l'Essonne ont décidé de réquisitionner un nouveau "centre d'accueil" dans l'Essonne, à Wissous, annonce ce jeudi soir un communiqué de presse.

Une ouverture décidée "en complément" du site déjà réquisitionné le 3 avril dernier, à l'intérieur du Marché d'intérêt national de Rungis. Un hall excentré accueille depuis les cercueils des victimes. Cette mission, à Rungis, continue. 

Un lieu de stockage sans accès pour les familles

Le site de Wissous, sur lequel les autorités de donnent pas de détails, sera installé dès ce vendredi et accueillera les premiers cercueils "à partir de samedi matin" mais "l'accueil des familles n'est pas prévu dans ce centre", précise le communiqué commun des préfectures. 

Comme pour Rungis, c'est l'opérateur OGF qui a été choisi pour la gestion du site. Le gestionnaire, précise d'ailleurs de son côté que ce site, "aménagé différemment de celui de Rungis", pourra accueillir 450 cercueils. "Il s’agit d’un lieu technique qui permet le séjour des défunts en cercueil fermé dans des conditions sanitaires adaptées, entre le moment de la mise en bière et fermeture du cercueil et le jour des obsèques. Les familles ne peuvent pas accéder au lieu", précise aussi OGF.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu