Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus - Masques : l'appel des "couturières du 23" aux dons d'élastiques et de tissu

-
Par , France Bleu Creuse

Une soixantaine de couturières creusoises se sont réunies sur une page facebook : "les couturières du 23". Leur but ? EFabriquer des masques en tissu pour la population (et non le personnel soignant). Aujourd'hui elles manquent d'élastiques et de tissu.

Confection d'un masque en tissu pour se protéger contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 19 mars 2020.
Confection d'un masque en tissu pour se protéger contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 19 mars 2020. © Radio France - Aurélie Lagain

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe ce vendredi : l'académie de médecine recommande désormais le port généralisé du masque, y compris les masques artisanaux pour lutter contre la propagation du coronavirus. 

Dans la Creuse, elles sont pour le moment une soixantaine, toutes bénévoles et se sont réunies derrière la bannière "les couturières du 23". Leur but est de fabriquer des masques pour toutes les personnes qui se trouvent en "deuxième ou troisième ligne". Leurs commandes vont des postiers aux éboueurs en passant par les caissières et les particuliers. La seule limite : le personnel soignant qui doit disposer de masques homologués (FFP2) et non en tissu. 

C'est Déborah Lavot, habitante de Jalesches qui est à l'origine de la page Facebook. Rapidement avec son mari Pierre, ils créent une carte interactive regroupant toutes les couturières du département prêtes à confectionner des masques artisanaux. 

Des besoins de matériel ... 

Aujourd'hui la carte regroupe une soixantaine de personnes, affichant prénom, location et numéro de téléphone. Des informations précieuses qui permettent ensuite en cas de besoin de solliciter l'une de ces couturières. 

Dans leur confection elles utilisent le modèle de l'AFNOR : élastiques souples sur les cotés. Le problème qui se pose aujourd'hui est que la demande est bien trop importante pour ces couturières bénévoles selon Déborah Lavot : "Au début, nous faisions, avec des élastiques de chez nous et du coton mais avec le confinement c'est plus compliqué d'en trouver." 

Sur le modèle de ce qui s'est fait au Carrefour de la Souterraine, la creusoise appelle donc les entreprises qui le souhaitent ou encore les grandes surfaces à distribuer des stocks d'élastique et de coton :"Ce sera plus simple que les entreprises donnent plutôt que les particuliers car nous sommes en confinement." Par ailleurs Déborah continue de proposer à de potentielles couturières d'être référencé sur la carte, il est possible de contacter la page Facebook. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess