Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Coronavirus : pas de foyer chez LDC à Sablé, les salariés restent inquiets

-
Par , France Bleu Maine

Les autorités ont annoncé ce vendredi l'existence d'un foyer de contamination dans un abattoir de chez LDC à Sablé-sur-Sarthe, avant de se rétracter quelques heures plus tard. Une confusion mal venue chez le volailler où certains salariés sont inquiets pour leur santé.

Le siège du groupe agroalimentaire LDC, à Sablé-sur-Sarthe
Le siège du groupe agroalimentaire LDC, à Sablé-sur-Sarthe © Radio France - Alexandre Chassignon

La nouvelle n'a pas manqué d'inquiéter les quelques 2.000 salariés du volailler LDC du site de Sablé-sur-Sarthe. Ce vendredi matin, lors d'une conférence de presse de l'Agence régionale de santé (ARS), les autorités ont annoncé l'existence d'un foyer de contamination, ou"cluster", dans un abattoir du groupe. Il est alors fait mention de 3 cas de coronavirus et du lancement d'une vaste campagne de dépistage auprès des 160 salariés de l'atelier en question. 

Une information formellement démentie par la direction du groupe jointe par France Bleu Maine puis par la préfecture quelques heures plus tard. 

Une confusion qui a suscité l'inquiétude parmi les salariés 

Dans ce communiqué de presse, on peut lire en gras : "aucun cluster n’a à ce jour été décelé sur l’un des ateliers du groupe LDC à Sablé-sur-Sarthe". Certes, il y a bien eu 3 cas de coronavirus, il y a quinze jours, mi-mai dans l'unité dinde, mais désormais ces salariés sont guéris, les cas contacts sont négatifs et le dossier est "clos", affirme la préfecture.

Un cafouillage mal venu alors que plusieurs foyers de contamination ont été décelés dans des abattoirs ces dernières semaines. C'est le cas, par exemple, à Maître Coq et La Scabev en Vendée ou encore dans un abattoir du Loiret, près d'Orléans, où 79 personnes ont été testées positives. L’inquiétude est donc palpable sur le site du volailler sarthois. A l'annonce d'un possible cluster ce vendredi matin, "certains salariés m'ont contacté, ils étaient prêts à déposer leur couteau et arrêter le travail", confie un délégué syndical de LDC. 

Deux nouveaux cas de coronavirus

Le démenti de la préfecture suffira-t-il pour autant à rassurer les salariés?  Rien n'est moins sûr. La direction de LDC affirme que 2 nouveaux cas de coronavirus viennent d'être confirmés. Cette fois-ci,  il s'agit d'un couple travaillant dans l'unité en charge des poulets. Deux cas, c'est trop peu pour commencer à parler de foyer de contamination, mais il faut désormais identifier les personnes en contact avec ces salariés. Des mesures de prévention et de précaution seront communiquées mardi 2 juin par la direction qui tente d'éteindre l'incendie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess