Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus en Occitanie : salle de classe à la maison et programmes improvisés

-
Par , France Bleu Occitanie

Pour pallier la fermeture des établissements scolaires, les élèves doivent suivre un enseignement à distance. Mais les sites mis en place par l'éducation nationale rencontrent des bugs, les professeurs s'adaptent et les parents improvisent. Reportage à Albi.

Une salle de classe à trois niveau dans le séjour.
Une salle de classe à trois niveau dans le séjour. © Radio France - SM

Depuis lundi matin des millions d'élèves de tous niveaux découvrent l'enseignement à distance mis en place par le ministère de l'Éducation nationale, pour tenter de lutter contre l'épidémie de coronavirus. Jean-Michel Blanquer a répété que le confinement ne devait pas être "une période où les élèves ne travaillent pas". 

Le problème c’est que le plus souvent les espaces numériques de travail sont saturés. Une situation qui oblige les personnels enseignants et les parents à s'adapter. Les professeurs envoient des mails à leurs élèves. Certains tentent même des applis comme WhatsApp ou Instagram ce qui est normalement illégal. 

"Une raison de se lever... " 

Reportage dans une famille à Albi

Les pères et les mères eux improvisent. A Albi, Fabien a trois enfants. Sans attendre les consignes il a établi un programme découvert par Marius en début de semaine. Pour lui le plus dur c'est de "s'adapter aux âges différents. Au bout de 10 minutes, le petit décroche. Les autres ont envie d'apprendre." Quand au programme mis en place, " il est surtout important pour le rythme. Pour qu'il y a ait encore une raison de se lever, de ranger sa chambre, de s'habiller." Que la vie garde un peu de normalité. "Et ce cadre, il est important pour les parents aussi" insiste le papa de ces garçons âgés de 3, 5 et 7 ans. 

Le programme mis en place par Fabie pour garder un rythme.
Le programme mis en place par Fabie pour garder un rythme. © Radio France - SM

Marius découvre le programme de sa nouvelle "école".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess