Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : test négatif pour le détenu de Perpignan qui a tenté de s'évader lors d'un dépistage

-
Par , France Bleu Roussillon

Gros soulagement à la prison de Perpignan : le détenu qui a tenté de s'échapper ce vendredi matin de l'unité Covid-19 de l'hôpital de Perpignan n'est pas porteur du coronavirus. Selon un syndicat, il aurait "simulé les symptômes".

La cour intérieure de la maison d'arrêt de Perpignan
La cour intérieure de la maison d'arrêt de Perpignan © Maxppp - Michel Clementz

C'est un immense ouf de soulagement pour tout le personnel et les détenus de la maison d'arrêt de Perpignan : le Covid-19 n'a pas (encore) pénétré dans l'enceinte de la prison. Le prisonnier qui a tenté de s'évader ce vendredi matin après avoir été admis en pleine nuit aux urgences Covid-19 de l'hôpital de Perpignan n'est pas porteur du coronavirus. 

"Imaginez les conséquences d'un test positif : la prison de Perpignan est surpeuplée, de nombreux collègues et détenus ont été en contact avec ce prisonnier." (Frédéric Janot, du syndicat FO Pénitentiaire)

"Nous sommes soulagés mais nous sommes aussi en colère car ce détenu a expliqué à un surveillant avoir simulé le symptômesdu covid ! Tout était prémédité ! Ce détenu a mis en danger nos collègues et, en cette période de guerre décrétée par le président, j'espère que la justice sera à la hauteur" affirme Pierre Grousset, du syndicat UFAP-UNSA. En attendant, le détenu a été placé au quartier disciplinaire de la maison d'arrêt.

Les syndicats réclament davantage de moyens pour les extractions Covid-19

Pour éviter que la situation ne se reproduise et donne des idées à d'autres détenus, les syndicats de la maison d'arrêt réclament d'urgence d'avantage de moyens et un renforcement de la procédure d'extraction des suspects Covid-19. "Il faut qu'au moins deux surveillants soient équipés de combinaisons et qu'ils puissent tous les deux suivre le détenu dans l'unité Covid de l'hôpital", dit Pierre Grousset. "Il faudrait aussi que les détenus soient hospitalisés dans des chambres sécurisées", poursuit Frédéric Jenot.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu