Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un habitant de Lure devant le tribunal de Vesoul pour non-respect du confinement

Un habitant de Lure âgé de 42 ans va être jugé ce mardi devant le tribunal de Vesoul pour non-respect du confinement. Il a été contrôlé à quatre reprises sans attestation. Il encourt une peine de prison de six mois ferme et 3 750 euros d'amende.

Depuis le 17 mars, la gendarmerie procède à des contrôles réguliers pour vérifier la stricte application du confinement.
Depuis le 17 mars, la gendarmerie procède à des contrôles réguliers pour vérifier la stricte application du confinement. © Radio France - Philippe Paupert

Un habitant de Lure va devoir s'expliquer en comparution immédiate devant les juges du tribunal de Vesoul ce mardi, pour ne pas avoir respecté le confinement.

Il a été contrôlé à quatre reprises sans attestation, en l'espace de quelques jours : le dernier contrôle remonte à ce dimanche. Constatant une nouvelle fois qu'il se déplaçait sans justificatif, les gendarmes de Lure l'ont interpellé dans la foulée. Il a été placé en garde à vue. 

Il encourt une peine de prison de six mois ferme et 3 750 euros d'amende

L'homme possède déjà un casier judiciaire bien rempli. Sans profession, il était aussi recherché pour des faits de vols et d'escroquerie à Lure. Et ce non-respect du confinement pourrait lui coûter cher : il encourt une peine de prison de six mois ferme et 3750 euros d'amende.

Pour Emmanuel Dupic, le procureur de la République de Vesoul, "il n'est pas acceptable que certains s'autorisent à ne pas respecter le confinement et nous mettent en danger". Le procureur qui souligne qu'heureusement, ce comportement reste minoritaire. "Dans l'ensemble, les Franc-Comtois font preuve de civisme"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu