Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 22 détenus sont sortis de la prison de Poitiers-Vivonne en libération anticipée

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu La Rochelle

Pour lutter contre l'épidémie de coronavirus et éviter qu'elle ne se propage dans les prisons, la ministre de la Justice veut faire baisser le nombre de détenus, notamment en favorisant la sortie de ceux en fin de peine. A Poitiers-Vivonne, 22 détenus ont ainsi quitté les murs de la prison.

La prison de Vivonne, au sud de Poitiers
La prison de Vivonne, au sud de Poitiers © Radio France - Radio France

Les mesures sanitaires pour empêcher toute contagion due aux coronavirus prennent effet dans toutes les prisons du Poitou-Charentes. Mais dans ces milieux clos, le premier problème reste la promiscuité entre détenus et la surpopulation carcérale. A Poitiers-Vivonne, le centre pénitentiaire vient donc de commencer à appliquer l'ordonnance de la ministre de la Justice, permettant la libération des détenus arrivant à la fin de leur peine de prison.

Désengorger les prisons

22 détenus ont ainsi quitté le centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne ce samedi 28 mars. Sans connaître leur situation particulière, Alain Pompigne, le directeur interrégional des services pénitentiaires tient à le rappeler : "Il peut s'agir de détenus avec un reliquat de peine, deux à trois mois par exemple. Ceux-là sont en détention à domicile. Sinon, il s'agit de remise de peine."

Pour rappel, ces sorties de prison ne sont pas applicables aux prévenus (personnes incarcérées en attente de leur jugement). En sont aussi notamment exclus les détenus incarcérés pour des faits de terrorisme, de violences conjugales ou visés par des procédures criminelles.

Les sorties de prison vont se généraliser dans toutes les maisons d'arrêt et les centres pénitentiaires de Poitou-Charentes. "Il faut s'attendre à une baisse significative du nombre de détenus", confirme Alain Pompigne. La vigilance reste de mise dans les prisons de la région, où pour l'instant aucun cas avéré de Covid-19 n'est recensé. "S'il y a des soupçons, les prisonniers sont immédiatement confinés dans des quartiers spécifiques", veut rassurer Alain Pompigne. 

Les masques pour les gardiens de prison sont arrivés

Depuis ce samedi également, les gardiens en contact avec les détenus sont équipés de masques de protection. "Un seulement pour six heures", regrette Alexis Bouchot, représentant FO pénitentiaire à la prison de Poitiers-Vivonne. Le syndicat avait saisi en référé liberté le Conseil d’État pour réclamer davantage de moyens de protection face au coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu