Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corps repêché à Fontaine : l'hypothèse criminelle s'éloigne

-
Par , France Bleu Isère

Mercredi, un corps était repêché à Fontaine (Isère). Si l'hypothèse criminelle était privilégiée, elle semble finalement s'effacer après l'autopsie du corps de la jeune femme.

Le corps de la jeune femme avait été découvert par les passagers d'un tramway sur un îlot de cailloux.
Le corps de la jeune femme avait été découvert par les passagers d'un tramway sur un îlot de cailloux. © Radio France -

Fontaine, France

Mercredi matin, un corps était repêché dans la rivière Le Drac à Fontaine (Isère). Si, dans un premier temps, la piste criminelle était envisagée, elle semble finalement s'effacer après l'autopsie du corps de la jeune femme. Le médecin légiste avait découvert le corps habillé et avec des blessures qui étaient, selon la police, "incompatibles avec une simple noyade ou un suicide", notamment une plaie profonde sur le crâne. 

Finalement, l'autopsie pratiquée ce matin conclut que "contrairement aux premières constations médicaux-légales lors de la levée de corps" nous dit le procureur de la République, "les lésions constatées sur le visage n'ont pas été causées par un objet tranchant et les traces trouvées sur le corps ne sont pas évocatrices de l'intervention d'un tiers."

Les parents de la jeune femme se sont présentés ce jeudi à la gendarmerie pour signaler la disparition de leur fille, partie du domicile mercredi matin, ce qui a permis d'identifier la victime. Ses parents ont précisé qu'elle était schizophrène et bipolaire. Si l’hypothèse criminelle semble s’effacer, des vérifications vont se poursuivre pour établir les circonstances exactes du décès.