Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corps retrouvé dans un parc au Mans : la thèse du suicide est privilégiée

-
Par , France Bleu Maine

Un corps en décomposition avancée a été découvert ce mardi 30 juillet 2019 dans le parc du Gué de Maulny au Mans. L'autopsie réalisée ce mercredi 31 juillet a délivré ses premières conclusions. Il s'agit très probablement d'un Manceau de 57 ou 58 ans. Il habitait près de la gare.

La police scientifique d'Angers est intervenue ce mardi 30 juillet 2019 après la découverte du corps d'une personne aux abords du parc du Gué de Maulny, au Mans
La police scientifique d'Angers est intervenue ce mardi 30 juillet 2019 après la découverte du corps d'une personne aux abords du parc du Gué de Maulny, au Mans © Radio France - Louis de Bergevin

Le Mans, France

Un employé municipal a découvert un corps en état de décomposition avancée ce mardi 30 juillet, dans un bosquet, au pied d'un arbre dans le parc du Gué de Maulny au Mans. Les enquêteurs et des techniciens en identification criminelle du CHU d'Angers ont travaillé de longues heures pour réaliser les constatations. Le lendemain de la découverte, l'autopsie oriente l'enquête vers la thèse du suicide.

Une personne seule

La découverte du corps ne correspond à aucune disparition signalée. Cet homme né en 1961 vivait près de la gare, au Mans. Il était originaire de la région, sans profession et assez solitaire.

L'autopsie réalisée ce mercredi 31 juillet a pu confirmer que le décès remontait au mois de juillet, avant la canicule "ce qui peut expliquer la décomposition avancée du corps", selon la police. Mais l'homme avait été vu, vivant, dans le cours du mois.

Choix de la station

France Bleu