Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corps retrouvé dans une armoire dans l'Orne : l'origine criminelle confirmée

Les résultats de l'autopsie sont tombés et ils permettent de confirmer l'origine criminelle de la mort d'une femme de 70 ans à la Ferté-Macé dans l'Orne. Son corps a été découvert dimanche soir par les gendarmes, dissimulé dans une armoire dans la chambre à coucher de son domicile.

La section de recherche de la gendarmerie de Caen et la compagnie de Domfront sont en charge de l'enquête.
La section de recherche de la gendarmerie de Caen et la compagnie de Domfront sont en charge de l'enquête. © Radio France - Jade Peychieras

La Ferté-Macé, France

"La victime a été tuée par un tiers" indique le procureur de la République d'Argentan, Hugues de Phily. Il dispose des résultats de l'autopsie pratiquée ce mardi. "Plusieurs éléments de réponse se dessinent. La victime a reçu des coups à la tête qui expliquent en partie son décès", précise-t-il. Mais des analyses complémentaires, anatomopathologiques et toxicologiques, doivent être menées pour préciser les causes de la mort.

Auditions de témoins et examen de l'agenda de la victime

L'enquête, confiée aux gendarmes de la compagnie de Domfront et de la section de recherche de Caen, se poursuit. Par l'audition de nombreux témoins. "Il convient également de préciser l'agenda de la victime", ajoute Hugues de Phily. Sa mort remonterait à la nuit de samedi à dimanche. C'est son infirmière, intriguée de voir les volets baissés et inquiète que personne ne réponde, qui a donné l'alerte vers 17h30 dimanche. Les gendarmes ont alors découvert le corps de la septuagénaire, qui vivait seule, caché dans l'armoire de sa chambre à coucher.