Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corrèze : des voleurs de foin interpellés grâce à un piège photo

mardi 16 avril 2019 à 10:15 - Mis à jour le lundi 15 avril 2019 à 20:00 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Cela se déroule près d'Uzerche en Corrèze. Un agriculteur constatait que des bottes de foin disparaissaient régulièrement sur son exploitation. Il a eu l'idée de poser un appareil photo à déclenchement automatique. Le piège a très bien fonctionné.

Pour être efficaces ces pièges photo doivent être bien positionnés, notamment pour saisir les visages et les véhicules, être discrêts et pouvoir prendre des photos de qualité même la nuit.
Pour être efficaces ces pièges photo doivent être bien positionnés, notamment pour saisir les visages et les véhicules, être discrêts et pouvoir prendre des photos de qualité même la nuit. - ©Gendarmerie de la Corrèze

Uzerche, France

Cette affaire illustre bien l'intérêt grandissant des particuliers pour ces dispositifs. Ils permettent réellement de résoudre des vols parfois compliqués à solutionner autrement. En l'occurrence c'est avec des photos des visages et des voitures, les plaques d'immatriculation bien visibles, de ses voleurs que l'agriculteur s'est rendu à la gendarmerie d'Uzerche.  Il a déposé plainte et 4 individus ont été interpellés rapidement. Car une photo c'est évidemment un très bon point de départ pour une enquête. "Si on arrive à avoir des véhicules ou des individus qui apparaissent clairement c'est toujours autant de preuves ou de charges qu'on peut présenter dans le cadre de la procédure" explique l'adjudant Sébastien Garcia, référent sécurité de la gendarmerie corrézienne.

Un outil de détection

L'avantage est qu'ils ne coûtent qu'une centaine d'euros, bien moins qu'un système de vidéosurveillance. Ils peuvent être installés par n'importe qui tant qu'il s'agit d'une propriété privée. Pas question bien sûr de prendre en photo le domaine public et encore moins chez son voisin. Autre avantage ils sont aussi des outils de détection. En cas d'absence ils peuvent prendre une photo d'un intrus et envoyer celle-ci  automatiquement sur le smartphone du propriétaire qui peut alors avertir les forces de l'ordre voire, s'il en est équipé, déclencher à distance des dispositifs pour faire fuir le voleur comme des hurleurs ou des diffuseurs de fumée.