Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corrèze : deux gendarmes, menacés au fusil de chasse, évitent le pire à Cosnac

-
Par , France Bleu Limousin

Grâce au sang froid de deux gendarmes, un drame a sans doute été évité ce mercredi en fin de journée à Cosnac, en Corrèze, près de Brive. Initialement mobilisés pour une banale intervention, ils ont été visés au fusil de chasse par un homme de 23 ans.

Une intervention très compliqué pour deux gendarmes de la brigade de Larche ce mercredi à Cosnac
Une intervention très compliqué pour deux gendarmes de la brigade de Larche ce mercredi à Cosnac © Maxppp -

Cosnac, France

Ils ont probablement eu la peur de leur vie, mais ils ont surtout fait preuve d'un grand sang froid. Deux gendarmes, affectés à la brigade de Larche, ont été menacés au fusil de chasse par un homme de 23 ans sous l'emprise de l'alcool, ce mercredi en fin d'après-midi à Cosnac, en Corrèze, près de Brive.

Une banale intervention a priori...

Vers 17h30, les militaires vont initialement à son domicile et celui de ses parents, une maison cossue dans un quartier excentré de la commune. Il s'agit d'une banale intervention alors qu'il vient, au cours d'une légère sortie de route, d'arracher un panneau de signalisation avec la voiture dont la plaque d'immatriculation est restée sur les lieux. Sur place, les gendarmes sont accueillis par la mère de famille. Le mis en cause, lui, refuse d'abord de se présenter. Puis il descend de sa chambre muni du fusil, dont les gendarmes se rendront compte après l'intervention qu'il n'est pas chargé.

... les militaires, menacés au fusil, font usage d'un pistolet à impulsion électrique

L'interpellation est houleuse : l'homme de 23 ans intimide les militaires avec l'arme, les insulte copieusement et les menace de mort. Tant bien que mal, il est désarmé au cours de l'intervention où l'un des gendarmes fait usage d'un pistolet à impulsion électrique. Au domicile, les gendarmes découvrent cinq autres fusils. Déjà condamné à trois reprises pour menaces de crime, outrages et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, l'homme vient de partir pour six mois à la maison d'arrêt de Tulle où il effectuera une peine prononcée pour les mêmes motifs en novembre dernier. Il s'en était alors pris à des policiers municipaux. Pour les faits de ce mercredi, il sera jugé le 2 juillet prochain par le tribunal correctionnel de Brive.

Choix de la station

France Bleu