Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : le sanglier Maurice aura le droit à un procès en avril 2021

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Une audience de conciliation a eu lieu ce mercredi devant le tribunal de Tulle. Les deux parties n'ont pas pu se mettre d'accord. La propriétaire du sanglier Maurice sera donc jugée en avril 2021 pour la détention de cet animal sauvage.

Maurice le sanglier et Sylvia Bachellerie sa propriétaire chez eux, au Jardin, près d'Egletons
Maurice le sanglier et Sylvia Bachellerie sa propriétaire chez eux, au Jardin, près d'Egletons © Radio France - Philippe Graziani

"Il va passer un Noël de plus avec nous." Le sanglier Maurice est sauvé, une fois de plus, et sa propriétaire, Sylvia Bachellerie, est soulagée, ce mercredi, après l'audience qui a eu lieu au Tribunal de Grande Instance à Tulle. Après avoir obtenu un sursis en mai dernier pour cause de crise sanitaire, la composition pénale a bien eu lieu. Il s'agit d'une sorte d'audience de conciliation, qui permet d'éviter un procès si tout le monde se met d'accord. 

Les deux parties irréconciliables 

Mais aucun accord n'a été trouvé. "Tout le monde campe sur ses positions" explique la "propriétaire" du sanglier Maurice. L'Etat demandait en effet l'abattage de cet animal, au motif que Sylvia Bachellerie ne pourrait pas le garder chez elle. Posséder un animal sauvage est interdit par la loi. Encore ce mercredi, la justice a réclamé l'euthanasie ainsi que 100 euros d'amende. 

"Dans la conjoncture actuelle, il y a plus grave à traiter que cela."

Sylvia Bachellerie est donc très soulagée. "On va pouvoir dormir tranquille" car Maurice est sauvé. Pour l'instant. Car le tribunal a renvoyé son dossier en correctionnelle. Un procès aura lieu en avril prochain. "Engorger les tribunaux pour des choses pareilles" tonne la propriétaire. "Je suis déterminée" explique-t-elle, accompagnée de son avocat.

Les propriétaires de l'animal ont lancé depuis le début de l'année une page sur Facebook « Sauvez Maurice »,. La pétition a dépassé les 156 000 signatures sur le site change.org.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess