Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corrèze : un feu de forêt compliqué pour les pompiers dans les gorges de la Dordogne

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Les pompiers de la Corrèze sont mobilisés, depuis mercredi après-midi, sur un incendie de forêt à Sérandon dans les gorges de la Dordogne. Le relief très encaissé rend leur travail difficile. Le feu a détruit au moins 2 hectares de végétation.

Les pompiers de la Corrèze luttent contre un feu difficile d'accès ce mercredi dans les gorges de la Dordogne - illustration
Les pompiers de la Corrèze luttent contre un feu difficile d'accès ce mercredi dans les gorges de la Dordogne - illustration © Maxppp - Pierre Heckler

Sérandon, France

Les pompiers de la Corrèze luttent, depuis mercredi après-midi, contre un important incendie de forêt et de végétation à Sérandon, dans les gorges de la Dordogne.

Le feu est inaccessible dans un relief encaissé

Malgré la mobilisation de 46 soldats du feu au sol, la lutte contre les flammes a été rendue très difficile par le relief très encaissé. En fin d'après-midi mercredi, le feu a déjà parcouru 2 hectares mais les pompiers ne pouvaient toujours pas approcher du foyer principal. Leur travail consistait donc à contenir au maximum l'étendue du sinistre.

Ce jeudi matin, les moyens ont été réduits à de la surveillance. "C'est un feu rampant, qui ne présente pas de risque particulier", explique le capitaine Alain Veneau, du SDIS de la Corrèze. L'idée, pour le moment, est donc de le laisser s'éteindre seul, avec l'aide de la pluie, et des barrières rocheuses qu'il ne manquera pas de rencontrer.