Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corrèze : prison avec sursis pour des violences conjugales et des menaces avec un pistolet sur sa femme

jeudi 6 septembre 2018 à 18:11 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Un homme de 51 ans vient d'être condamné, ce jeudi à Brive, à six mois de prison avec sursis mise à l'épreuve. En mai dernier, il s'en était pris à sa femme et ses amis après des violences conjugales en les menaçant avec un pistolet.

L'homme s'était muni d'un pistolet pour menacer sa femme et des amis chez qui elle s'était réfugiée (photo d'illustration)
L'homme s'était muni d'un pistolet pour menacer sa femme et des amis chez qui elle s'était réfugiée (photo d'illustration) © Maxppp - Vincent Pereira

Brive-la-Gaillarde, France

Il était, entre autres, allé menacer avec un pistolet un couple d'amis à Lubersac chez qui sa femme s'était réfugiée après des violences conjugales. Cet homme de 51 ans installé à Saint Martin Sepert, en Corrèze, vient d'être condamné ce jeudi à six mois de prison avec sursis mise à l'épreuve pendant deux ans pour ces faits remontant au 13 mai dernier.

Une dizaine de fusils de chasse et des carabines au domicile

Ce dimanche soir là, l'homme avait aussi refusé d'obtempérer aux gendarmes venus l'interpeller. Il était alcoolisé au moment des faits et les militaires avaient ensuite découvert chez lui une dizaine de fusils de chasse et deux carabines qu'il n'avait pas le droit de détenir. Une interdiction de détention d'arme pendant cinq ans et une interdiction de repasser le permis de conduire pendant trois mois ont été prononcées par le tribunal de Brive. L'homme a enfin interdiction d'entrer en contact avec les victimes pendant deux ans, et devra suivre des soins.