Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : prison ferme pour avoir harcelé, menacé et frappé son ex-compagne pendant 18 mois

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Un homme de 27 ans a écopé de 2 ans de prison dont 1 an ferme ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Brive. Pendant de longs mois, il a harcelé, menacé et frappé son ex-compagne âgée de 23 ans. N'ayant jamais supporté leur séparation, il s'en prenait à elle physiquement et verbalement.

Le Palais de Justice de Brive-la-Gaillarde
Le Palais de Justice de Brive-la-Gaillarde © Radio France - Nicolas Blanzat

Des coups (des "tartes" comme le disait l'auteur), des insultes verbales et par messages, mais aussi des menaces de mort et des crachats. Depuis un an et demi, cet habitant du bassin de Brive n'a laissé aucun répit à son ex-compagne. Il a été condamné ce vendredi à deux ans de prison, dont un an ferme, par le tribunal correctionnel de Brive en procédure de comparution immédiate.

L'homme, âgé de 27 ans, n'a jamais supporté la séparation et les relations avec sa victime de 23 ans étaient très conflictuelles, sur fond de garde de leur enfant.

Mais ses agissements à l'encontre de la jeune femme ont très rapidement dépassé les bornes. D'insultes grossières et vulgaires par SMS, il est ensuite passé à des crachats et des coups, puis à des menaces de mort : "Tu ne mérites plus de vivre", a-t-il pu notamment écrire à sa victime. L'homme a même fini par s'en prendre verbalement aux parents de la jeune femme, dans des propos là encore très agressifs et grossiers.

Il y a quelques jours, la jeune corrézienne a fini par se rendre à la gendarmerie où elle apportait une somme de preuves incontestables : les messages, des photos de blessures et de bleus, mais aussi les témoignages de sa famille et de ses amis. Des preuves tellement parlantes que l'homme dort désormais derrière les barreaux de la maison d'arrêt de Tulle.

Plusieurs numéros existent pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales
Plusieurs numéros existent pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess