Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corrèze : un trafic de drogue démantelé à la prison d'Uzerche, une salariée sous-traitante arrêtée

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Une femme d'une quarantaine d'années vient d'être interpellée et sera jugée en comparution immédiate lundi par le tribunal de Tulle. Salariée d'une entreprise sous-traitante à la prison d'Uzerche, en Corrèze, elle a reconnu avoir écoulé d'importantes quantités de drogue au sein de l'établissement.

La mise en cause est salariée d'une entreprise sous-traitante de la prison d'Uzerche
La mise en cause est salariée d'une entreprise sous-traitante de la prison d'Uzerche © Radio France - Nicolas Blanzat

Elle venait... de l'extérieur et faisait passer la drogue... à l'intérieur. La manœuvre n'est pas si compliquée mais elle vient de prendre fin puisque cette femme âgée d'une quarantaine d'années vient d'être arrêtée, après une enquête fructueuse menée par les gendarmes de la communauté de brigades d'Uzerche et la brigade de recherche de la compagnie de Brive.

Entre un et cinq kilos par mois depuis janvier 2018

Originaire de Tulle, cette salariée d'une entreprise sous-traitante du centre de détention d'Uzerche (qui ne fait donc pas partie du personnel de l'administration pénitentiaire) a reconnu avoir vendu d'importantes quantités de drogue dans la prison. Devant les enquêteurs et le parquet de Tulle, où elle a été déférée ce jeudi après sa garde à vue, la mise en cause a avoué avoir fait passer entre un et cinq kilos de drogue par mois depuis le début de l'année 2018. Le trafic durerait donc depuis plus d'un an et demi.

Placement en détention provisoire requis

Cette Tulliste devra s'en expliquer lundi après-midi au tribunal où elle sera jugée en comparution immédiate. Ce jeudi, la parquet a requis son placement en détention provisoire dans l'attente du jugement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess