Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corruption à la sous-préfecture de Bayonne : "Mon client est un jouet"

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

Le fonctionnaire soupçonné de corruption passive a demandé sa remise en liberté ce mardi matin devant la cour d'appel de Pau. À l'audience publique, on a appris que dans ce dossier explosif, il était question de 47 cas "suspects".

Me Emmanuel Zapirain, l'avocat du fonctionnaire
Me Emmanuel Zapirain, l'avocat du fonctionnaire © Radio France - Daniel Corsand

C'est après-demain, ce jeudi, que la cour d'appel de Pau va se prononcer sur la demande de remise en liberté de ce fonctionnaire de la sous-préfecture de Bayonne, mis en examen et écroué pour corruption il y a dix jours. Il est soupçonné d'avoir rendu des points de permis de conduire ou des permis de conduire entiers, en échange de cadeaux. À l'audience publique ce mardi matin à Pau, il a été question de ce dossier délicat, qui l'implique lui et aussi tous ceux, haut placés, qui ont fait appel à ses services. Au moins 47 cas suspects, a-t-on appris ce matin. 

4.000€ le permis à 12 points

C'est en octobre 2019 que cette affaire a été découverte. La préfecture des Landes s'est intéressée au cas d'un ressortissant au permis annulé, qui a récupéré "miraculeusement" un permis à 12 points, tamponné par la sous-préfecture de Bayonne durant l'été, avec validation du code et des certificats médicaux. Le bénéficiaire est un commerçant prospère qui explique avoir acheté ce service 4.000€. Il dit même avoir fait baisser le prix de 2.000€.

Vieux crampons et fonctionnaires haut gradés

Le fonctionnaire affirme n'avoir jamais vu cet argent, intercepté par un intermédiaire. Il dit n'avoir reçu que des cadeaux en nature : un dîner au restaurant, du champagne ou des places pour aller voir le Biarritz Olympique et/ou l'Aviron Bayonnais. D'ailleurs, il y a des anciennes gloires de ces deux clubs dans la liste des corrupteurs présumés, contre un maillot dédicacé ou le ballon du match.  Il est aussi question d'élus, de notables, de gendarmes, et de fonctionnaires haut gradés. L'actuel patron départemental des renseignements généraux a été entendu dans cette affaire. Pour le moment, les noms sont tus. 

Un système dont il est le pion.          
— Son avocat Maitre Emmanuel Zapirain

" Il a cru devoir rendre service à des gens haut placés" selon son avocat

Ancien chauffeur promu

Le fonctionnaire assiste à l'audience en visioconférence depuis la maison d'arrêt de Bayonne. Il pleure. Il est abattu. Il est entré à la sous-préfecture de Bayonne en qualité de chauffeur du sous-préfet en 1990. Il y a toujours son logement de fonction. Il a donc été promu au service des permis de conduire, où il a accès à l'application informatique qui gère la délivrance des permis et des points. C'est un ancien cycliste et un fan de sport, de rugby en particulier. En fin d'audience, il a déclaré en pleurs : "Sachez que je vis très mal d'être en prison à coté de détenus dangereux qui me font peur." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu