Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Corse-du-Sud : suspicion d’une fraude de grande ampleur dans le monde agricole

mercredi 14 novembre 2018 à 22:44 Par Patrick Rossi et Maxime Becmeur, France Bleu RCFM et France Bleu

400.000 euros de subventions indûment perçues ! La justice ouvre une enquête préliminaire en Corse-du-Sud. Elle soupçonne une escroquerie de grande ampleur dans le cadre des aides accordées par la politique agricole commune.

400.000 € auraient été indûment perçus par des éleveurs de Corse du Sud
400.000 € auraient été indûment perçus par des éleveurs de Corse du Sud © Maxppp -

Corse-du-Sud, France

"Les services de l’Etat feront de la lutte contre ces fraudes à la prime agricole une priorité". Le propos de la préfète de Corse est on ne peut plus clair. Les autorités ont semble-t-il mis le doigt sur une vaste escroquerie dans le monde agricole. La fraude s’élèverait à 400.000 euros par an. Les sommes auraient été illégalement perçues par une famille de Letia, en Corse-du-Sud.

Le CODAF - le comité départemental anti-fraude - a voulu s'intéresser de près aux plus gros bénéficiaires de la PAC - la politique agricole commune. Rappelons que l'Europe verse chaque année des sommes d'argent importantes aux agriculteurs. Les aides sont calculées en fonction de la surface de l’exploitation et du nombre de têtes de bétail.  

Les enquêteurs se sont donc intéressés à quatre exploitations. Elles appartiennent à une seule la même famille. Selon le procureur de la République d'Ajaccio, Eric Bouillard, il s'agirait de la famille de l'un des dirigeants de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud.

530 vaches déclarées, huit bovins recensés

Les aides illégalement perçues avoisineraient les 400.000 euros par an. Les agriculteurs suspectés de fraude auraient déclaré une surface terrienne d’environ 600 hectares et 530 vaches. "Mais voilà, nous n’avons recensé que huit bovins", rapporte le parquet d’Ajaccio qui indique également que lors du contrôle réalisé mardi 13 novembre sur la commune de Letia, les éleveurs incriminés n'ont pas été en mesure de localiser les terres exploitées.

Eric Bouillard, le procureur de la République d'Ajaccio

Une enquête préliminaire a donc été ouverte pour "escroquerie aggravée". Des perquisitions ont été menées très rapidement dans les locaux de la chambre d'agriculture de Corse-du-Sud. Plusieurs personnes ont été entendues par les enquêteurs. 

L'enjeu financier important nécessite que les autorités scrutent avec attention l'utilisation qui est faite de ces fonds européens.

Josiane Chevalier, la préfète de Corse