Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Crue en Corse : une cinquième personne retrouvée morte dans le canyon de Zoicu

jeudi 2 août 2018 à 12:03 - Mis à jour le jeudi 2 août 2018 à 12:18 Par Patrick Rossi, Olivier Castel et Thibault Quilichini, France Bleu RCFM et France Bleu

Le corps sans vie d'une cinquième personne a été retrouvé par les secouristes en fin de matinée ce jeudi, dans les eaux du Zoicu à Soccia. La jeune femme était recherchée depuis la veille et la vague meurtrière qui avait endeuillée la sortie en canyoning d'un groupe de douze personnes.

Les sauveteurs ont retrouvé en fin de matinée le corps sans vie d'une cinquième personne
Les sauveteurs ont retrouvé en fin de matinée le corps sans vie d'une cinquième personne © Radio France - Olivier Castel

Corse

Il n'y a pas eu de miracle au lendemain du drame qui s'est joué dans les eaux du Zoicu à Soccia. Les sauveteurs qui avaient repris les recherches dès le lever du jour ce jeudi ont retrouvé, quelques heures plus tard, le corps sans vie d'une jeune femme de 22 ans. Elle faisait partie d'un groupe de douze personnes, parti la veille, pour une journée de canyoning. 

Un groupe surpris par une vague soudaine de trois mètres de haut, selon certains témoins, qui ne leur a laissé aucune chance. Quatre personnes avaient déjà été retrouvées mortes mercredi par les secouristes, dont l'accompagnateur et un père de famille accompagné de sa petite fille de sept ans. 

"Les recherches étaient difficiles parce qu'il fallait être extrêmement méthodique, pour ne laisser aucun doute", a expliqué le colonel des  pompiers Bruno Maestracci.

Thomas Mondoloni, le commandant des opérations de secours sur zone, nous livre les conditions dans lesquelles a été retrouvée la cinquième victime "Cette personne est décédée, elle se trouvait 150 mètres en aval de là où nous avons retrouvé le groupe hier."

Le commandant Thomas Mondoloni, du SIS de Corse du Sud

Le corps de la jeune femme a été transporté à la mi-journée par hélicoptère à l'hôpital d'Ajaccio.

  - Aucun(e)
-

Une enquête ouverte pour homicide involontaire

Eric Bouillard le procureur de la république d’Ajaccio a immédiatement ouvert une enquête pour homicide involontaire. L’objectif est de déterminer les circonstances exactes du drame et de définir les responsabilités : « L’enquête porte sur la validation des éléments, l’audition des témoins de l’accident, comme les membres du groupe qui ne sont pas allés au bout de la sortie, mais aussi de  randonneurs qui circulaient dans la zone du drame et qui auraient pu croiser le guide avant que l’accident ne survienne » confie le procureur d’Ajaccio. Pour lui « la question est de savoir si cette sortie devait aller à son terme en raison des conditions météo ». L'une des victimes est âgée de sept ans, l'âge requis pour la pratique du canyoning. Toutefois, l'enquête devra déterminer si la réglementation autorise la descente du Zoicu à cet âge.

Eric Bouillard le procureur de la République d'Ajaccio

Le cours d'eau s'est emballé 

Un peu plus tôt dans la journée des orages avaient éclaté dans les montagnes. Plusieurs randonneurs présents dans la zone ont déclaré que le cours d’eau s’était emballé. Olivier, randonnait vers le lac de Goria situé à environ deux heures de marche de la zone du drame, avant d’être pris dans un orage qui a duré environ une heure : "Sous le déversoir du lac, de grands torrents se sont formés, on ne marchait plus sur des chemins mais dans des torrents. On avait les pieds dans l’eau." 

Olivier, un randonneur pris dans l'orage en amont de la zone du drame

Selon un randonneur, qui a effectué l’année dernière la même sortie avec deux enfants de 8 et 11 ans en compagnie de l’accompagnateur décédé dans le drame, la descente du Zoicu est un parcours qui ne présente pas de dangers particuliers, et le guide n’était pas une personne qui prenait des risques.

L'année dernière, ce randonneur avait effectué le même parcours, avec l'accompagnateur décédé dans le drame.