Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corte : Les étudiants mobilisés pour demander la libération de Jean-Pierre Santini

-
Par , , France Bleu RCFM

Ils étaient une centaine mercredi soir devant la sous-préfecture de Corte. Ces jeunes demandent la libération de ce militant nationaliste de 76 ans. Jean-Pierre Santini est soupçonné d'être impliqué dans le tir contre la gendarmerie de Montesoru, en juillet dernier.

Rassemblement devant la sous-préfecture de Corti, en soutien à J-P Santini, militant nationaliste
Rassemblement devant la sous-préfecture de Corti, en soutien à J-P Santini, militant nationaliste © Radio France - Thibault Quilichini

"Au niveau de sa santé c'est assez préoccupant, c'est un homme assez âgé...On connaît la qualité de vie à Fresnes, et avec la grève de la faim, cela va accentuer les risques...", s'inquiète Armand Chiolini, président de la Ghjuventù Paolina. 

A l'appel du mouvement "A Muvra" et des syndicats étudiants de l'université de Corti, une centaine de soutiens se sont retrouvés devant la sous-préfecture de la cité historique. Ils demandent la libération de Jean-Pierre Santini, militant mis en examen dans le dossier du tir d'arme à feu sur la gendarmerie de Montesoru (Bastia), en juillet dernier. Des faits revendiqués par un groupe s'exprimant au nom du FLNC et pour lesquels s'était saisi le Parquet National anti-terroriste.

Outre l'état de santé de Jean-Pierre Santini, c'est son engagement qui fait le respect et le soutien des sympathisants présents ce soir-là.

"Jean-Pierre Santini est quelqu'un qui historiquement a été très présent dans le mouvement nationaliste. Les jeunes militants s'inscrivent dans une continuité, qui a été dure un certain temps, mais que se doit de persister", estime Pierre-François Marchiani, pour la Ghjuventù Indipendentista.

Le rassemblement s'est déroulé dans le calme, ce qui a satisfait Ghjulia Beretta, porte-parole du jeune mouvement indépendantiste A Muvra

"Nous sommes dans une situation de calme, et il y a un rapport entre l'Etat, les militants, la jeunesse et même la CDC qui se passe dans le calme, et il ne faut pas changer cela". 

Les étudiants n'excluent pas des prochaines actions et demandent le rapprochement des autres personnes détenues dans ce dossier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess