Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Côte-d’Or : la Justice va-t-elle classer l'affaire Jonathan Vantillard ?

lundi 2 novembre 2015 à 6:00 Par Philippe Renaud et Jacky Page, France Bleu Bourgogne

Le 14 avril 2007, Jonathan Vantillard un jeune homme de 19 ans était retrouvé agonisant au pied d’un immeuble à Auxonne en Côte-d’Or. Huit ans après le drame, la justice pourrait prononcer un non lieu. La maman de Jonathan se dit scandalisée.

Jonathan a été sauvagement agressé en avril 2007
Jonathan a été sauvagement agressé en avril 2007 - Florbela Dos Santos

Auxonne, France

Le procureur de la République de Dijon a requis auprès du juge d'instruction un non lieu pour auteur inconnu. Depuis la mort du jeune homme de 19 ans en 2007, les enquêteurs n'ont en effet pas pu identifier le ou les auteurs de l'agression. Jonathan Vantillard avait été découvert agonisant au pied de l'escalier d'un immeuble à Auxonne au petit matin du 14 avril 2007. Il portait des traces de coups et avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard. Il y a cinq ans, un nouveau magistrat instructeur avait repris l'affaire et les gendarmes avaient lancé un appel à témoins. En vain. La mère de Jonathan, Florbela Dos Santos n'admet pas que la justice puisse refermer ce dossier. Un avis que partage pleinement son avocate, Maître Corinne Herrmann, au micro de Jacky Page

Corinne Herrmann l'avocate de Florbela Dos Santos

Même si un non-lieu est prononcé,  l'apparition d'un fait nouveau, un témoignage par exemple, pourrait justifier de nouvelles investigations. Mais le crime est prescrit 10 ans après la date du non lieu.C'est pourquoi Maître Herrmann  a l'intention de faire appel du non-lieu auprès de la chambre d'instruction de la cour d'appel de Dijon.

Aucun(e)
- Florbela Dos Santos