Faits divers – Justice

Côte-d'Or : le gang des distributeurs de billets écroué

Par Marion Bargiacchi et Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne vendredi 21 octobre 2016 à 12:16

Ils faisaient fortune en pillant les distributeurs automatiques de billets.
Ils faisaient fortune en pillant les distributeurs automatiques de billets. © Maxppp - Sébastien JARRY

Ils s'attaquaient à des distributeurs de billets dans tout l'Est de la France. Un gang de quatre personnes, issues de la communauté des gens du voyage, a été démantelé. Incarcérés ce jeudi, ces voleurs présumés auraient agi de fin 2015 jusqu'à juillet 2016.

Les quatre hommes ont été arrêtés dans deux camps en Côte-d'Or et en Haute-Marne. Cette enquête a mobilisé une soixantaine de gendarmes dont les gendarmes de la section de recherches de Dijon. L'information judiciaire ouverte au mois d'avril a été confiée à un juge de Nancy. Ils sont mis en examen pour vols, tentatives de vols en bande organisée et destruction de biens par moyens dangereux.

Dix vols ou tentatives dans plusieurs départements

Ils sont soupçonnés d'avoir agi en Haute-Marne, en Haute-Saône, dans les Vosges et en Côte-d'Or. Chez nous en Côte-d'Or, ils auraient sévi à trois reprises. La première à La Poste de Châtillon-sur-Seine le 4 février 2016, le butin s'était élevé à plus de 33 mille euros. Mais c'est à la Caisse d’Épargne de Semur-en-Auxois le 24 février 2016 qu'ils vont récolter le jackpot: 94 mille euros. Avant de connaître un raté à Pontailler-sur-Saône le 20 avril. Là bas les voleurs ciblaient une agence du Crédit Mutuel...

"Pas des amateurs"

Des voleurs décrits comme particulièrement expérimentés. Même si tous n'étaient pas forcément connus des services de police et de gendarmerie ce ne sont pas des amateurs. Pour démolir et surtout dévaliser les distributeurs ils utilisaient des explosifs une technique très répandue depuis quatre à cinq ans.

Le montant du butin total n'est pas connu pour l'instant et l'argent bien sûr n'a pas été retrouvé. Une affaire qui est un peu compliquée par le fait que ces voleurs sont aussi soupçonnés d'autres vols, notamment des vols de voitures utilisées pour les casses et qui étaient brûlées.

Partager sur :