Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côte-d'Or : le GIGN intervient dans le village de Gemeaux

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un habitant de cette commune du nord de la Côte-d'Or a menacé de "tirer sur des gens". L'unité d'intervention de la gendarmerie l'a persuadé de se rendre sans aucune violences.

Les habitants ont dû rester confinés chez eux durant prés de trois heures
Les habitants ont dû rester confinés chez eux durant prés de trois heures - Capture Google View - Photo d'illustration

Fin de journée de journée mouvementée pour les 873 habitants de Gemeaux (Côte-d'Or), à 25 minutes au nord de Dijon. Ils ont dû rester cloîtrés chez eux durant prés de trois heures ce mardi 30 mars, le temps que les gendarmes raisonnent un forcené. Tout a commencé vers 17h15 , la gendarmerie d'Is-sur-Tille reçoit un coup de téléphone d'un habitant de ce village qui assure qu'il va "tuer des gens". L'homme rappelle a plusieurs reprises et renouvelle ses menaces. Il finit par donner son adresse aux gendarmes.

Les militaires se rendent sur place en compagnie du Peloton d'intervention et de surveillance de la gendarmerie (PISG). La menace est prise au sérieux, et les habitants sont tenus de rester cloîtrés chez eux. À 19 heures, les gendarmes reçoivent le renfort d'une dizaine d'hommes du GIGN de l'antenne de Dijon. Le directeur de cabinet du préfet est également sur place. À 19h50, l'homme se rend sans opposer aucune résistance. Il sort de sa maison sans aucune armes, et est interpellé. A son domicile, il n' y a que son fils de 15 ans. Les motivations de cet homme ne sont pas encore connues. Il doit s'en expliquer face aux gendarmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess