Faits divers – Justice

Côte-d'Or : le viticulteur bio condamné pour avoir refusé d'utiliser des pesticides

Par Isabelle Gaudin, France Bleu Bourgogne lundi 7 avril 2014 à 15:14

Emmanuel Giboulot refuse de traiter ses vignes contre un insecte parasite
Emmanuel Giboulot refuse de traiter ses vignes contre un insecte parasite © MaxPPP

Le viticulteur bio de Côte-d'Or, dont l'affaire a été largement médiatisée, a été condamné ce lundi à 500 euros d'amende. Emmanuel Giboulot avait refusé en 2013 de traiter ses vignes contre une maladie mortelle, la flavescence dorée, qui sévissait près de Beaune. C'était pourtant une obligation préfectorale imposée à tous les vignobles du département.

Son histoire a fait le tour des réseaux sociaux et de la scène politique. Emmanuel Giboulot, ce viticulteur bio de Côte-d'Or qui avait refusé de traiter ses vignes, a été condamné ce lundi à 500 euros d'amende. Sa peine est aussi assortie d'une amende avec sursis de 500 euros, conformément aux réquisitions lors de son procès de fin février.

Il refuse d'utiliser des pesticides même naturels

Au printemps 2013, le préfet de Côte-d'Or, prend un arrêté pour imposer de traiter tous les vignobles du département. Cette décision fait suite à la découverte près de Beaune de foyers de flavescence dorée, une maladie mortelle véhiculée par un insecte, la cicadelle . Concerné lui aussi par cette obligation, Emmanuel Giboulot refuse de traiter ses dix hectares de vigne qu'il exploite en Côte-de-Beaune et Haute-Côte de Nuits. Pas même en utilisant un pesticide naturel, car, selon lui, cela va "à l'encontre des équilibres biologiques ".

Emmanuel Giboulot va faire appel de sa condamnation

Après un contrôle en juillet 2013 de la Direction régionale de l'Agriculture, ce viticulteur bio est convoqué devant la justice. Ce lundi, à l'annonce du délibéré, Emmanuel Giboulot a annoncé qu'il ferait appel. "Je ne me sens pas du tout coupable ", a-t-il déclaré. Il risquait six mois d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

La cicadelle, l'insecte qui transmet la flavescence dorée - Maxppp
La cicadelle, l'insecte qui transmet la flavescence dorée © Maxppp

décision procès giboulot itv

Partager sur :