Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Côtes-d'Armor : l'humoriste Dieudonné dupe les propriétaires du château de Hénon

L'humoriste Dieudonné s'est produit dans la cour du château du Colombier à Hénon (Côtes-d'Armor) vendredi 03 mai. L'équipe de l'humoriste plusieurs fois condamné pour haine raciale, a réussi à tromper les propriétaires du château, qui s'attendaient à voir un atelier de théâtre amateur.

L'humoriste a été de nombreuse fois condamné pour incitation à la haine raciale
L'humoriste a été de nombreuse fois condamné pour incitation à la haine raciale © Maxppp - Maxppp

Hénon, France

Il n'en est pas à son premier coup d'essai. L'humoriste Dieudonné s'est de nouveau produit en spectacle dans un château breton, en trompant les propriétaires, comme en janvier dernier au château de Montmurran aux Iffs en Ille-et-Vilaine. 

Cette fois, c'est près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), que les équipes de Dieudonné, plusieurs fois condamné pour haine raciale, ont sévi. 

C'est dans la cour du château de Hénon que Dieudonné s'est produit en spectacle - Aucun(e)
C'est dans la cour du château de Hénon que Dieudonné s'est produit en spectacle - DR

La propriétaire du château du Colombier, à Hénon, Catherine de Lorgeril, raconte qu'elle a loué son château pour une troupe de théâtre amateur, sur le thème de "l'esprit de la forêt". Le spectacle lui semble alors en adéquation avec les lieux, et elle accepte volontiers d'accueillir vendredi 03 mai dans la soirée les supposés cinquante membres de la troupe de théâtre.

"Ils avaient l'air très gentils, ils ont accepté de ne pas aller sur la pelouse comme convenu, j'ai même demandé si mes arrières petits enfants pouvaient assister au spectacle" confie Catherine de Lorgeril.

"C'est un procédé affreux"

Vers 20h00, la propriétaire des lieux voit arriver trois minibus blancs et de nombreuses voitures. 150 personnes en sortent et s'installent devant l'estrade installée pour l'occasion. "A 20h30, mon fils a vu sortir Dieudonné, c'est là que j'ai compris qu'on avait été floué" explique-t-elle.

Impossible de faire quoi que ce soit malgré l'intervention des gendarmes, alertés par le nombre de véhicules sur le bord de la route. Les militaires ne peuvent pas intervenir car un contrat en bonne et dû forme a été signé. Le spectacle se déroule alors sans encombre jusqu'à 23h00. "C'est un procédé affreux, c'est du viol de propriété. Mon fils a demandé des excuses par écrit" souligne Catherine de Lorgeril. 

La Comtesse ne portera pas plainte. "Je ne suis pas procédurière, et ils n'ont rien abîmé" dit-elle.  Elle en appelle à la vigilance des autres propriétaires de châteaux bretons. 

Choix de la station

France Bleu