Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Côtes d'Armor : plus de 300 coquilles Saint-Jacques pêchées illégalement par trois braconniers

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Trois pêcheurs apnéistes originaires du Calvados et des Côtes d'Armor ont été contrôlés ce mercredi par les affaires maritimes avec 398 coquilles Saint-Jacques alors que le seuil légal est fixé à 30 unités par pêcheur plaisancier. Ils risquent une peine de 22.500 euros d'amende.

La coquille Saint-Jacques
La coquille Saint-Jacques © Radio France - Erika Vachon

Plouézec, France

Les trois pêcheurs ont été contrôlés à la tombée de la nuit ce mercredi 26 décembre à la pointe de Biflot sur la commune de Plouézec dans la baie de Saint-Brieuc. Ils avaient été repérés au moment de leur départ en pêche à 13h par une équipe des affaires maritimes.

398 coquilles au lieu de 90

"Les agents ont dénombré 398 coquilles, bien au-delà du seuil légal fixé à 90 unités pour trois pêcheurs plaisanciers", explique la préfecture des Côtes d'Armor dans un communiqué. Près de 80 coquilles n'atteignaient pas la taille minimale autorisée de 11 centimètres. "D'autres espèces, comme des ormeaux dont la pêche est interdite en apnée et un homard non marqué, ont également été dénombrées".

Matériel confisqué 

"Les auteurs ont été verbalisés pour pêche de taille prohibée, pêche en quantité supérieure à celle autorisée et mode de pêche interdit", ajoute la préfecture qui précise qu'ils "encourent une peine délictuelle maximale de 22.500 euros d'amende".

Le matériel de plongée des braconniers a été confisqué et le produit de la pêche remis à l'eau

Choix de la station

France Bleu