Faits divers – Justice

Un grand-père découvre son petit-fils égorgé à Pluduno

Par Johan Moison et Sarah Mansoura, France Bleu Armorique jeudi 29 septembre 2016 à 12:25 Mis à jour le jeudi 29 septembre 2016 à 18:29

C'est dans cette maison que le corps a été découvert
C'est dans cette maison que le corps a été découvert © Radio France - Johan Moison

Un homme âgé de 26 ans a été retrouvé égorgé mardi à Pluduno. C'est son grand-père qui l'a découvert. Une enquête pour assassinat a été ouverte.

Le reportage de Johan Moison à Pluduno

« C’est son grand-père qui l’a trouvé mort quand il est descendu de sa chambre ». Simone, 91 ans est encore sous le choc. Elle habite près du cimetière juste à côté de la grande maison en pierre où a été découvert le corps du jeune homme.

Le jeune homme vivait depuis 2 mois environ chez son grand-père

Le grand-père, c'est Louis 88 ans, bien connu à Pluduno, il a notamment été responsable du club des aînés ruraux. Il hébergeait son petit-fils de Paris depuis deux mois environ. Mardi matin, vers 8h, alors qu’il s'apprête à recevoir une infirmière à domicile, il découvre le corps ensanglanté de son petit-fils. « Vraiment ça m‘a donné un coup, je le prenais pour un bon garçon, j’étais à l’aise avec lui », raconte Simone qui avait sympathisé avec le jeune homme. « Il m’apportait le journal de temps en temps. Une fois, je lui ai offert un café. Il m’a dit que je luis faisais penser à sa grand-mère. Il allait avoir 27 ans en novembre et comme je suis également du mois de novembre, il m’avait dit qu’on fêterait nos anniversaires ensemble ».

Les voisins n'ont rien entendu

Simone n'a pas entendu de bruit suspect dans la nuit de lundi à mardi. Personne n'a rien entendu dans le quartier. Quand André, un autre voisin est parti de chez lui « à 7h25 mardi matin », tout était normal. « Je n’ai rien vu ». En revanche 1h plus tard, quand la femme d'André est partie à son tour au travail, elle a découvert des voitures de gendarmerie garées devant la maison de son voisin. « Est-ce que quelqu’un est venu dans la nuit ? » s’interroge André.

Des scellés ont été posés sur la porte d'entrée  - Radio France
Des scellés ont été posés sur la porte d'entrée © Radio France - Johan Moison

Tué à l'arme blanche

Le jeune homme qui avait quelques petits antécédents judiciaires pour possession de stupéfiants, présentait des plaies au niveau du cou. Il aurait été « tué à l'arme blanche », selon le parquet de Saint-Malo qui a ouvert une enquête pour assassinat. Le grand-père a été hospitalisé. Qui a tué son petit-fils? La section de recherches de Rennes mène l'enquête en lien avec la brigade de recherches de la gendarmerie de Dinan tentent d'élucider le mystère.

Le récit à Pluduno de Johan Moison