Faits divers – Justice

Couac au tribunal d'Angoulême qui a dû renvoyer une audience pour apologie du terrorisme

Par Stéfane Pocher, France Bleu La Rochelle vendredi 13 février 2015 à 7:13

Justice (illustration)
Justice (illustration) © Ignatius Wooster - Fotolia.com

Quatre hommes devaient être jugés jeudi pour apologie du terrorisme. Mais l' audience a dû être reportée car des étudiants avaient besoin d'une salle pour un concours d'éloquence.

Ces quatre hommes, âgés d'une trentaine d'années, seront finalement jugés le 9 mars prochain au tribunal d'Angoulême. On leur reproche d'avoir célébré l'attaque à Charlie Hebdo le 7 janvier (qui a fait douze morts), dans un bar du quartier de Ma Campagne, à Angoulême. Ils auraient dû s'expliquer jeudi, en comparution immédiate, sur leurs propos et leurs attitudes dénoncés par une cliente de ce bar.

La salle d'audience occupée pour un concours d'éloquence

Les avocats de la défense exigent, alors, de visionner les images de la caméra de vidéo-surveillance prises ce jour-là pour prouver ou démentir les accusations portées contre leurs clients. Mais la seule salle du Palais de Justice à disposer d'écrans vidéo était occupée par les étudiants de première et deuxième année de droit, venus s'entraîner pour un concours d'éloquence, organisé par l'Ordre des Avocats.

Le procès a donc été renvoyé. Les quatre prévenus sont sortis libres du palais de justice, sous un strict contrôle judiciaire. Ils doivent pointer toutes les semaines au commissariat, et à ne pas avoir de contacts entre eux d'ici le 9 mars.