Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Couëron (44) : il séquestre sa femme, le GIGN intervient

lundi 29 octobre 2018 à 17:56 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Le GIGN est intervenu ce lundi matin à Couëron (44) pour interpeller un homme de 37 ans qui séquestrait sa femme âgée de 35 ans et ses trois enfants. L'épouse a été menottée et bâillonnée.

Le GIGN est intervenu pour maîtriser l'homme et libérer l'épouse (photo d'illustration).
Le GIGN est intervenu pour maîtriser l'homme et libérer l'épouse (photo d'illustration). © Maxppp -

Couëron, France

Le GIGN est intervenu ce lundi matin à Couëron (44) pour interpeller un homme de 37 ans qui séquestrait sa femme âgée de 35 ans et ses trois enfants. L'épouse a été menottée et bâillonnée.

Il fallait intervenir vite dit la gendarmerie. Car l'homme menaçait de tuer son épouse si elle prévenait la police. L'affaire se déroule sur fond de séparation conjugale. Il travaille dans une société de location de matériel de BTP à Saint-Herblain. Elle veut le quitter. Dimanche il la séquestre. Il lui passe les menotte, la bâillonne. Il l'enferme avec leurs trois petits garçons 5, 6 et 9 ans. Au bout de quelques heures, une fois sa colère passée, il la dé-menotte, la dé-bâillonne. Mais elle ne peut toujours pas quitter l'appartement familial. En revanche elle a accès à son téléphone portable. Alors elle envoie des textos à un proche. Ce dernier sera l'intermédiaire entre elle et les gendarmes. Elle met les enfants en sécurité dans une chambre. Ils ne voient rien de l'intervention du GIGN. Les hommes de l'antenne de Nantes interviennent très vite. 

A 13h tout est terminé. Le père de famille est placée en garde à vue. La mère est transportée  au CHU pour examens. Et les enfants sont confiés à la grand-mère maternelle.  

L'antenne du GIGN de Nantes se déploie entre 40 et 50 fois par an.