Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coulogne: l'homme soupçonné de harcèlement sur sa compagne toujours recherché

-
Par , France Bleu Nord

La police est toujours à la recherche de l'homme qui est soupçonné de harcèlement sur sa compagne à Coulogne, près de Calais. Il a réussi à échapper aux policiers après avoir tenté de s'approcher du domicile de son ex-compagne ce week-end.

L'homme a réussi à échapper à la police ce week-end après s'être approché du domicile de sa compagne
L'homme a réussi à échapper à la police ce week-end après s'être approché du domicile de sa compagne © Radio France - Valérie Mosnier

Toujours pas de trace de l'homme qui a pris la fuite ce week-end à Coulogne, près de Calais après avoir tenté de s'approcher du domicile de son ancienne compagne, dont il est séparé depuis deux ans. Dans la nuit de samedi à dimanche, il s'est rendu en voiture devant le domicile de son ancienne amie dont la maison était surveillée par des policiers. A sa vue, les policiers ont tenté de lui barrer le passage avec leur voiture mais l'homme a foncé dans leur direction et a réussi à prendre la fuite. L'homme s'est alors réfugié chez lui, les policiers se sont mis en surveillance devant son domicile, mais l'homme a encore réussi à échapper aux policiers en s'échappant par le toit. Il reste donc introuvable pour le moment. 

Une enquête a été ouverte suite aux faits survenus samedi soir pour violence avec armes visant des agents de la force publique. L'homme, condamné a de nombreuses reprises  par le passé, était également sous le coup d'un sursis probatoire, il n''avait pas le droit de s'approcher du domicile de son ancienne compagne.  

"On a affaire à quelqu'un qui est extrêmement malin"

Maître Caroline Matrat rappelle de son coté que sa cliente craint pour sa vie et celle de ses proches et qu'elle ne se sentira rassurée que quand son ancien conjoint aura été arrêté. En attendant, la police continue de surveiller son domicile. Maître Matrat explique que cet homme est "capable  de montrer son bon côté, de bien agir. Mais il est aussi capable, dès qu'il a décidé qu'il allait agresser ma cliente, de se masquer pour ne pas être reconnu par des caméras de vidéo-surveillance, de porter des gants pour ne pas laisser de traces ADN. On a affaire à quelqu'un qui est extrêmement malin. Les services de police et de justice, dont je peux vous assurer qu'ils ont été extrêmement attentifs à chaque fois qu'on les a interpellés sur la situation de cette dame, ne peuvent que réagir dans le respect de la règle de droit. Mais là en l’occurrence et jusqu'à maintenant, monsieur a été plus malin, certainement, mais ça ne saurait durer." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess