Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coulogne : le harceleur de Pauline envoyé en prison

-
Par , France Bleu Nord

Le harceleur de Pauline a été condamné ce vendredi 12 février par le tribunal de Boulogne-sur-Mer à 15 mois de prison ferme. Il a été reconnu coupable d’outrages et de violences envers des policiers qui voulaient l’interpeller alors qu’il tentait d’intimider son ex-compagne.

La salle d'audience du Palais de justice de Boulogne-sur-Mer
La salle d'audience du Palais de justice de Boulogne-sur-Mer © Radio France - Emmanuel Bouin

Dans la nuit du samedi 6 et dimanche 7 février, l’homme de 31 ans s’était enfui et avait percuté un véhicule de police, devant le domicile de son ex-compagne à Coulogne près de Calais. La jeune femme était sous protection policière après avoir reçu des menaces de morts de son ex-compagnon. Il a été jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. 

Je ne sais pas ce que je fais lorsque je suis sous alcool, je suis le roi des cons »

Il y avait beaucoup de regrets lors de l'audience dans les propos de ce jeune homme de 31 ans au casier judiciaire bien rempli. Mais le 7 février à 1h00 du matin, c’est bien lui qui est au volant de la 306 grise et qui fait vrombir le moteur à plusieurs reprises devant le domicile de Pauline à Coulogne. La jeune femme de 27 ans est sous protection policière pour menaces de mort de la part de son ex-compagnon.  Malgré cela, il fonce sur le véhicule des policiers; manquant de blesser grièvement un brigadier.

Il se retranche ensuite chez lui avant d’insulter les policiers par la fenêtre. A la barre, le prévenu indique une nouvelle fois ne plus se souvenir, à cause de l’alcool. La procureure ne veut pas l'entendre. 

L'alcool n’est pas une défense acceptable, c’est même une situation aggravante

L’homme de 31 ans a été condamné hier à 15 mois de prison ferme par le tribunal de Boulogne-sur-mer, pour outrages et violences à l’encontre de policiers. Il n'en a pas fini avec la justice puisqu'il sera jugé prochainement pour avoir insulté son ex-compagne et pour l'avoir intimidée en mettant notamment le feu à sa voiture. 

Récit de l'audience avec Emmanuel Bouin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess